Pourquoi le sperme contient de moins en moins de spermatozoïdes

© Adobe Stock

Le nombre de spermatozoïdes contenu dans le sperme diminue progressivement depuis plusieurs décennies, affectant la fertilité des hommes à l’échelle mondiale. Mais comment expliquer cette chute ?

PUB

"Mais où sont passés les spermatozoïdes?" s’inquiète l’Association française d’urologie (AFU) dans un communiqué daté du 6 septembre 2018. Depuis le premier comptage des spermatozoïdes dans les années 1940, les scientifiques observent en effet une diminution progressive de ces cellules reproductrices, non seulement en quantité mais également en qualité. Ces gamètes sont ainsi moins nombreux et moins mobiles qu’il y a quelques décennies.

PUB
PUB

Exposition aux pesticides et aux phtalates

Comment expliquer ce phénomène que les scientifiques observent à l’échelle mondiale ? Selon les spécialistes, les concentrations du sperme en spermatozoïdes les plus basses sont relevées dans les régions qui présentent un nombre élevé de troubles affectant les testicules comme les cryptorchidies (des testicules qui ne descendent pas dans le scrotum), et des cancers des testicules. En France, c’est notamment le cas de la zone Aquitaine-Languedoc-Roussillon. "L’utilisation de produits phytosanitaires – en particulier dans le secteur de la viticulture – pourrait être en cause" note l’AFU dans son communiqué.

Selon un chercheur danois, le docteur Niels Skakkebaek, cité par l'AFU, le rôle d’une exposition à ces produits phytosanitaires (pesticides, herbicides, fongicides) serait particulièrement important in utero. Ainsi, "ce serait pendant la vie fœtale, lorsque le testicule se forme, qu’il serait le plus sensible aux phtalates et aux pesticides" note l’AFU. Des pesticides que l’on retrouve en importante quantité dans l’alimentation voire dans les eaux de boisson et des phtalates présents dans les emballages alimentaires et les matières plastiques.

Les spermatozoïdes en chiffre
Actuellement, les scientifiques comptent en moyenne 150 millions de spermatozoïdes par millilitres (ml) de sperme. Ce chiffre, certes en baisse de 1 à 2% par an, reste correct car la chute de fertilité s’observe chez les hommes qui n’en produisent que 5 millions/ml. Pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la norme se situe entre 100 et 336 millions/ml.

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Vendredi 19 Octobre 2018 : 09h02
Source : Mais où sont passés les spermatozoïdes ? Communiqué de l’Association Française d’Urologie, Journée d’andrologie et médecine sexuelle, 6 septembre 2018
Analyse combinée des quatre indicateurs du syndrome de dysgénésie testiculaire en France, dans le contexte de l’exposition aux perturbateurs endocriniens : cryptorchidies, hypospadias, cancer du testicule et qualité du sperme. Le Moal et al. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire 2018;(22-23):452-63, Santé Publique France, 3 juillet 2018 
Pesticides – Effets sur la santé. Chapitre 17 : Fertilité et fécondabilité. Expertise collective, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) 2013 
Temporal trends in sperm count : a systematic review and meta-regression analysis. Levine et al., 28 juin 2018, Human Reproduction Update, 23(6) doi:10.1093/humupd/dmx022