Les bébés-éprouvette plus à risques de cancers avant leurs 10 ans

A l’heure ou les fécondations in vitro sont de plus en plus fréquentes, une étude de l’université du Minnesota aux Etats-Unis vient de révéler que les enfants conçus par FIV seraient plus à risque de souffrir de certains cancers infantiles que ceux nés naturellement.
© Istock

Une étude de santé américaine vient de montrer que les bébéséprouvettes, c’est-à-dire nés de Fécondation In Vitro (FIV) auraient 17% de risques supplémentaires de développer certains cancers infantiles rares, comparativement aux enfants nés naturellement -et cela au cours de leur dix premières années.

Quels sont les cancers liés à la FIV ?

Des études sur des animaux avaient déjà suggéré que le procédé de la FIV pourrait affecter les gènes. Selon les scientifiques ces cancers, notamment du foie, seraient surtout des cancers “embryonnaires”, autrement dit, dus à des tumeurs se développant à partir de cellules fœtales qui restent dans le corps après la naissance.

L'âge des mères des bébés aussi en cause ?

Cependant les chercheurs ignorent encore si la FIV est vraiment seule en cause ou si l’infertilité des parents et donc leur âge avancé, est également à l’origine des résultats. L’équipe de l’Université du Minnesota a comparé 2,27 millions de naissances naturelles à 276 000 bébés nés suite à un traitement contre l’infertilité. Ils ont suivi les enfants en moyenne pendant quatre ans et demi.

L'association FIV-Cancers infantiles démontrée

Leur conclusion ?   “Cette étude a mis en évidence une petite association de FIV avec l'ensemble des cancers de la petite enfance”, ont-ils expliqué dans leur article publié dans la prestigieuse revue JAMA PediatricsLe professeur Alastair Sutcliffe, professeur de pédiatrie générale à l'University College London, a déclaré de son côté au Sun concernant leur étude : “Conformément aux travaux menés au Royaume-Uni, cette excellente étude… a également suggéré que certaines tumeurs présentaient un risque plus élevé après la conception d'une FIV (…)."

Les bébés-éprouvette vraiment plus à risques ?

Toutefois, le risque démontré par l’étude n’inquiète pas outre-mesure ses responsables. L'auteur principal de ce  travail, le Docteur Logan Spector estime qu’il est nécessaire d’être vigilants dans la surveillance des cancers chez les enfants nés par FIV, mais que rien n’indique pour le moment que cette méthode de conception doit être abandonnée.

Combien d'enfants sont conçus par fécondation in vitro ?

La procréation par FIV est une avancée miracle pour de nombreux couples dans le monde. L’utilisation de cette technique augmente d'année en année. Au Royaume-Uni, environ un couple sur six lutterait pour concevoir naturellement. Plus de 2% des bébés y serait conçus chaque année grâce à une FIV. Environ 20 000 enfants y seraient nés en 2016 grâce à ce procédé médical. Plus de 6,5 millions de bébés sont nés dans le monde grâce à cette technique.

 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Fiv, Infertilite, Cancer, Enfant