L’épidémie de varicelle arrive en France

© Istock

Après la grippe, place à la varicelle. Le nombre de cas augmente dans neuf régions de France, comme l'indique le réseau Sentinelles

PUB

Au revoir la grippe, bonjour la varicelle. Après l'épidémie de grippe, celle de la varicelle touche déjà neuf régions de France, comme le révèle le bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles.

La semaine du 12 au 18 mars 2018, les régions Grand-Est, Bretagne, Corse, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Ile-de-France, Nouvelle Aquitaine, Normandie et Provence-Alpes-Côte d'Azur montraient une recrudescence de patients atteints de varicelle.

"La varicelle est une maladie infectieuse avec éruption cutanée très contagieuse et courante chez les enfants. Elle est due au virus varicelle-zona (VZV) qui appartient au groupe des herpes-virus" explique le site de l'Assurance maladie. De plus, le site explique que des pics épidémiques ont souvent lieu au début du printemps (comme ici) et au début de l'été.

PUB
PUB

© Service de presse© Service de presse

Une période d'incubation assez longue

Le virus se transmet par voie respiratoire, c'est-à-dire par inhalation de gouttelettes de salives émises par une personne malade ou par contact direct avec des lésions cutanées.Une fois contaminée, la personne va être contagieuse 24 à 48 heures avant l'apparition des boutons rouges et le restera environ une semaine soit le temps que les boutons sèches et forment des croûtes.

Mais la période d'incubation de la maladie est assez longue, puisqu'elle dure entre 10 et 21 jours, durant ce temps aucun symptôme n'est visible.

Pendant la maladie, le malade aura une fièvre modérée d'environ 38°C avec des maux de tête, des rougeurs (les fameux boutons) et surtout de fortes démangeaisons cutanées dues au prurit.L'éruption cutanée ne touchera pas forcément tout le corps. En effet, les boutons peuvent se situer sur une toute petite partie du corps ou alors complètement l'envahir.

Pour une grande partie des cas, le malade guérit en 10 à 12 jours, même si les boutons sont encore présents. En effet, ils vont sécher pour devenir des petites croûtes brunes avant de tomber et de laisser place à une tache rosée qui disparaîtra également. Les seules séquelles pouvant rester résultent de grattage.

700 000 cas par an

"En général, les personnes qui ont eu la varicelle dans leur enfance sont immunisées. Elles sont protégées contre cette maladie, mais le virus n'est pas éliminé complètement. Il reste donc présent en petite quantité dans l'organisme, au niveau des ganglions nerveux. Chez 15 à 20% des personnes, il peut se réactiver dans les nerfs de la peau et s'exprimer sous la forme d'un zona", comme l'explique le site de l'Assurance maladie.

En France, chaque année 700 000 personnes sont touchées par la varicelle. Parmi elles, 90% sont des enfants de moins de 10 ans.Même si cette maladie n'est pas "grave", 3 000 hospitalisations sont tout de même recensées chaque année.

Par an, 20 décès sont dénombrés dont 70% d'entre eux ont plus de 10 ans.Enfin, après 10 ans, 90% de la population est immunisée contre le virus.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Jeudi 22 Mars 2018 : 13h21
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés