Le cannabis pour un meilleur orgasme féminin ?

Mesdames, il semblerait que des scientifiques aient trouvé la solution imparable pour vous combler sexuellement. Contre toute attente, c’est le cannabis qui est à l’honneur.
© Istock

Des chercheurs scientifiques issus de l’Université de Saint-Louis aux USA se sont penchés sur l’effet du cannabis sur les rapports sexuels. D’après leurs résultats parus au sein de la revue Sexual Medicine, plus d’un tiers des femmes ont déjà consommé du cannabisavant l’acte sexuel. « La plupart des femmes ont signalé une augmentation de la libido, une amélioration de l’orgasme, une diminution de la douleur et une meilleure lubrification », partagent les auteurs de l’étude. L’enquête a pris en compte le témoignage de 400 patientes d’un cabinet de gynécologie. Les détails.

Le cannabis, reconnu pour intensifier les sensations

Selon les chercheurs, 47 % des femmes sondées ont déjà fumé de la marijuana, et 34 % d’entre elles en ont consommé avant un rapport sexuel. Parmi ces femmes, 68 % ont déclaré avoir vécu une expérience sexuelle plus agréable. Pour 60,6 % des sondées, leur libido s’est vue intensifiée. Enfin, pour 52,8 % d’entre elles, le cannabis leur a permis l’orgasme. A ce jour, les scientifiques n’expliquent pas concrètement comment la marijuana peut conduire à ces effets positifs sur la vie sexuelle. Mais ces derniers suggèrent qu’elle réduit le stress  et l’anxiété, qui sont tout deux des freins à l’épanouissement sexuel. « Le cannabis peut ralentir la perception du temps et prolonger les sensations. Il est, en effet, connu pour intensifier le toucher, l’odorat et le goût. Le cannabis peut aussi augmenter la confiance en soi », ajoutent les auteurs.

Des résultats qui ne peuvent être généralisés

Au cours de la dernière décennie, la consommation de marijuana et la légalisation de celle-ci à des fins médicales aux USA a rendu ses usages plus fréquents. « Cependant, nos recherches scientifiques sur les effets de la marijuana sur les rapports sexuels sont limitées », précisent les chercheurs. Ces résultats ne peuvent pas s’appliquer à toutes les femmes. Les écarts entre les différentes réponses et la taille de l’échantillon montre aussi les limites de cette étude.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.