Le bon choix de sous-vêtements pour augmenter la fertilité masculine

© Adobe Stock

Les sous-vêtements masculins, selon qu’ils sont amples ou moulants, auraient une action sur la santé des spermatozoïdes et donc sur la fertilité des hommes.

Publicité

Boxer, slip ou caleçon ? Sans prendre en considération la question du style, les caleçons larges constitueraient le meilleur choix pour les hommes qui souhaitent doper leur fertilité, selon des chercheurs en santé environnementale de l’université d’Harvard (Etats-Unis). Dans une étude qu’ils publient dans le journal Human Reproduction le 8 août 2018, ils montrent en effet que le sperme des hommes qui portent des caleçons amples présente une plus forte concentration en spermatozoïdes que ceux qui portent des sous-vêtements moulants.

Une concentration en spermatozoïdes plus élevée de 25%

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 656 hommes qui suivaient en couple des traitements contre l’infertilité dans un centre spécialisé entre 2000 et 2017. Au moyen d’un questionnaire, les scientifiques ont demandé aux participants de déclarer quel type de sous-vêtement ils portaient le plus souvent. En parallèle, ils ont analysé la concentration en spermatozoïdes de leur sperme et les taux d’hormone folliculo-stimulante (FSH) dans leur sang. Cette hormone joue un rôle dans la production de spermatozoïdes dans les testicules : plus son taux est élevé, plus la production de spermatozoïdes est stimulée.

Publicité
Publicité

Résultat : les hommes qui ont déclaré porter des caleçons amples présentaient une concentration en spermatozoïdes plus élevée de 25% et des taux de FSH plus faible de 14% que les hommes qui déclaraient porter plutôt des sous-vêtements moulants.

Garder les testicules au frais

Comment expliquer cette observation ? Selon les chercheurs, porter des sous-vêtements serrés pourrait entraîner une augmentation de la fabrication de FSH pour compenser un effet négatif de ces vêtements sur la santé des spermatozoïdes. En effet, des sous-vêtements serrés remontent les testicules, les rapprochant du corps de l’homme. En conséquence, la température de ces parties intimes augmente et avoisine les 37°C. Ce qui constitue un problème puisque les spermatozoïdes nécessitent unetempérature de moins de 34°C pour se former et se développer de façon optimale.

Si cette explication nécessite de plus amples recherches pour être validée, les auteurs suggèrent tout de même aux hommes qui cherchent à procréer de privilégier les caleçons amples. Selon le professeur Jorge Chavarro, co-auteur de l’étude interrogé par la BBC, choisir un sous-vêtement large constitue une solution "relativement peu coûteuse et simple que les hommes peuvent tenter de faire pour essayer d’améliorer leur situation". A l’inverse, les hommes qui ne souhaitent pas avoir d’enfant pourront s’intéresser au système contraceptif du slip chauffant, un sous-vêtement qui affaiblit les spermatozoïdes en faisant grimper les températures.

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Jeudi 09 Août 2018 : 16h00
PUB
PUB