Kanye West raconte ses graves crises de bipolarité

Publié le 31 Mai 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Le mari de Kim Kardashian, Kanye West, souffre d'un trouble de bipolarité. Le rappeur américain s'est confié sans retenue sur ses graves crises lors de l'émission "My Next Guest Needs No Introduction"de David Letterman disponible sur Netflix à compter de ce vendredi 31 mai.
PUB
© abacapress

Kanye West a été diagnostiqué bipolaire il y a deux ans. Souhaitant changer le regard de la société sur ce trouble de l'humeur sévère, le rappeur de 41 ans a révélé publiquement en être atteint en juin 2018.

Il a profité de son passage dans le talk-show américain "My Next Guest Needs No Introduction" pour évoquer les épisodes paranoïaques qu'il a connu avec cette maladie."Quand vous êtes dans cet état, vous êtes hyper paranoïaque sur tout. Tout le monde – enfin, c’est mon ressenti, chaque personne a sa propre expérience – tout le monde devient un acteur. Tout n’est que conspiration", a expliqué le mari de Kim Kardashian. "Vous avez l'impression que le gouvernement a posé une puce dans votre tête. Vous avez le sentiment d’être sur écoute. Il y a aussi cette phase où vous pensez que tout le monde veut vous tuer. Vous ne pouvez plus faire confiance à personne".

PUB

Lors de ses crises les plus graves, le père de North, Saint, Chicago et du tout-petit Psalm a dû être menotté. Avec une grande franchise, il a raconté “Il y a ce moment où ils vous menottent, ils vous droguent, ils vous mettent dans un lit et tiennent à distance tous les gens que vous connaissez. Au fond, je suis content d’avoir vécu ça, parce que je veux tout faire pour que ça n’arrive plus jamais. Dans ces moments-là, vous avez besoin de quelqu’un de confiance à vos côtés. C’est cruel et primitif de faire ça…”.

Si Kanye West a vécu des heures sombres à cause de son trouble bipolaire, il estime aussi qu'il nourrit sa créativité artistique "Si vous voulez des idées de folie, des scènes de folie, de la musique de folie et une façon dingue de voir les choses, il y a des chances que tout ça vienne de quelqu’un de fou".

PUB

Qu'est-ce que la bipolarité ?

La bipolarité, auparavant appelée trouble maniaco-dépressif, est un trouble grave et chronique de l'humeur. Les personnes qui souffrent de cette maladie vivent une alternance de périodes dépressives et des phases d'exaltation importante ou maniaque (hyperactivité, euphorie...).

PUB

Ce trouble est difficile à diagnostiquer, car les différents types d'épisodes ne se manifestent pas de manière équivalente. Ainsi, le médecin peut ne pas avoir conscience d'une alternance de phases. Par ailleurs, la maladie débute souvent à l'adolescence (entre 15 et 25 ans) et est associée à d'autres pathologies comme l'addiction, les troubles anxieux ou encore être prise pour une schizophrénie. Il s'écoule ainsi généralement 5 à 10 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé les troubles bipolaires parmi les 10 pathologies les plus invalidantes. Selon les études, ils toucheraient 650 000 à 1.6 million de personnes en France. Les symptômes différents selon l'épisode vécu par le malade.

Avant la phase maniaque, des signes annonciateurs peuvent apparaître :

PUB

une impression agréable d’énergie décuplée, de créativité

- une facilité dans les échanges sociaux

- un sentiment d'euphorie, d'exaltation avec des moments d'irritabilité

PUB

Durant l’épisode, le patient présente au moins trois des symptômes suivants :

- des insomnies

- une accélération de la pensée et du flux de paroles

PUB

- un accroissement des activités sociales, professionnelles ou sexuelles, parfois très intenses

- une désinhibition et un goût pour des activités à risque : rapports sexuels non protégés, conduite automobile dangereuse, achats inconsidérés

- un sentiment exagéré de puissance, de grandeur, ou une augmentation de l’estime de soi

PUB

- une difficulté à maintenir l’attention

- une hyperactivité stérile et désordonnée

Ces symptômes peuvent s’accompagner d'un délire ou même d'hallucinations.

PUB

 

L'épisode dépressif est caractérisé pour sa part par :

- de la tristesse, sentiment de vide, mésestime de soi

PUB

- désintérêt pour les activités quotidiennes et/ou appréciées

- trouble du sommeil

- difficulté à se concentrer

PUB

Le malade peut aussi avoir pendant cette phase des pensées de mort, voire d’idées suicidaires. De plus, les épisodes dépressifs durent en général plus longtemps que les épisodes maniaques.

PUB