Le jardin, ce n'est pas toujours la santé !
Sommaire

Vaccinez-vous contre le tétanos

Alors qu'il existe un vaccin très efficace et fort bien toléré qui ne demande qu'un rappel tous les dix ans, on compte encore une quarantaine de cas de tétanos chaque année dont un tiers est mortel et un tiers source de séquelles neurologiques graves.

Or selon le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, il y aurait quelque 5 millions de Français sans aucune couverture vaccinale contre le tétanos !

C'est carrément de l'inconscience quand on sait que la bactérie responsable de cette affection vit dans la terre, sous forme de spores. La transmission se fait alors à l'occasion d'une simple piqûre ou d'une coupure avec un outil rouillé.

En cas de blessure à risque, il faut immédiatement désinfecter et si vous n'êtes pas sûr d'être à jour de votre vaccin anti-tétanos, vous rendre aux urgences de l'hôpital pour recevoir, si besoin, une injection de gammaglobulines, suivie d'un rappel de vaccination.

Jardinier, désinfectez la moindre plaie pour prévenir l'infection

Ne sous-estimez pas les risques : la terre regorge de germes et de parasites.

  • Aussi, pour ne pas vous blesser, il n'y a rien de tel que des gants renforcés et des vêtements à manches longues.
  • Ne portez pas vos doigts souillés à la bouche, car vous pourriez attraper des vers.
  • Enfin, si la terre est très sèche et que vous devez la retourner, commencez donc par l'arroser : vous éviterez ainsi que les germes se retrouvent en suspension, au risque de les inhaler !

Malgré toutes vos précautions, si vous vous faites une plaie même minime, désinfectez avec un antiseptique transparent et sans alcool. S'il s'agit d'une écharde, lavez à l'eau et au savon, puis retirez l'intruse avec une pince désinfectée, en tirant dans le sens où l'écharde est entrée. Et enfin, désinfectez.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :