Jardinage : méfiez-vous des pesticides !

Les pesticides n'ont pas bonne réputation et c'est justifié. Une grande étude américaine vient de montrer que, même pour une simple activité de jardinage, le risque de maladie de Parkinson était très augmenté…
Publicité

Les pesticides attaquent le cerveau

On les savait cancérigènes. On sait maintenant qu'ils s'attaquent directement au cerveau en provoquant des maladies de Parkinson. Pour le montrer, une équipe de chercheurs américains a suivi 143.000 personnes pendant dix ans pour constater que ceux qui manipulaient régulièrement des pesticides voyaient leur risque de faire une maladie de Parkinson s'accroître de 70%. Cette augmentation était observée même pour des faibles doses de pesticides dès lors qu'ils étaient utilisés régulièrement et sans protection, comme pour le jardinage.

Publicité
Publicité

Limiter et se protéger des pesticides

D'où l'importance des protections à l'aide d'un masque, de gants et de lunettes pour les amateurs de jardinage et d'une combinaison pour les professionnels. D'où l'importance également de limiter le plus possible l'usage des pesticides, notamment en s'informant sur le meilleur moment pour les pulvériser.

Outre les protections, il faut aussi faire attention au stockage de ces produits (en les rendant inaccessibles aux enfants) et il faut en préparer juste la quantité nécessaire pour chaque usage. À défaut, on se retrouve avec trop de produit de prêt dont on ne sait pas que faire et que bien souvent on pulvérise, au cas où

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 28 Août 2006 : 02h00
Source : Alberto Ascherio. Annals of Neurology, juillet 2006.