J’ai peur du dentiste !
Sommaire

Comment ne plus avoir peur de son dentiste ?

Pour se rassurer, il faut savoir que les soins dentaires, de nos jours, sont devenus quasiment indolores, grâce entre autre aux techniques d’anesthésie efficaces.

Si toutefois vous appréhendez votre passage chez le dentiste, le premier réflexe à avoir est de lui parler sans aucune honte de vos peurs. Gérer les angoisses des patients fait partie du quotidien de l’exercice des chirurgiens-dentistes, qui sont de plus en plus sensibilisés à leur prise en charge. Dès le début du rendez-vous, n’hésitez pas à exprimer ce qui pourrait vous aider à surmonter votre peur : mettre de la musique, demander des explications sur les techniques ou les appareils utilisés, pouvoir faire signe au praticien à tout moment pendant les soins…

Ensuite, prenez bien le temps de vous installer sur le fauteuil le plus confortablement possible et détendez vos mâchoires et les muscles de votre corps : si le dentiste doit faire une anesthésie, elle sera d’autant plus efficace car se diffusera mieux.

En amont du rendez-vous, vous pouvez effectuer une petite séance de relaxation pour arriver plus détendu(e).

Vous pouvez aussi tout à fait avoir recours aux médecines douces pour calmer votre appréhension. En homéopathie, sucez toute une dose globules de Gelsenium 9 ou 15 CH avant de partir chez le dentiste ou 5 granules la veille du rendez-vous, le matin et dans la salle d’attente.

En aromathérapie, excepté chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 7 ans, vous pouvez appliquer deux gouttes d’huile essentielle de lavande fine sur la face interne du poignet et frictionner avec l’autre poignée tout en respirant profondément les odeurs qui se dégagent. A faire avant votre rendez-vous et/ou au moment de vous installer sur le fauteuil du praticien. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre dentiste.

Comment ne pas transmettre sa peur du dentiste à son enfant ?

Le stress se transmet très rapidement à un enfant. Il peut donc être préférable que ce soit le parent qui n’a pas peur du dentiste qui accompagne son enfant au rendez-vous. Dans tous les cas, il faut prendre sur soi et toujours utiliser des termes positifs lorsqu’on parle des soins dentaires à un enfant. Par exemple, ne jamais dire « N’aie pas peur, tu n’auras pas mal », car l’enfant ne retiendra que les mots « peur » et « mal », mais plutôt « Tu as de très belles dents, que tu brosses bien, dont tu prends soin, le dentiste va donc être fier de toi ! ». De même, il ne faudra pas lui dire « Si tu manges trop de bonbons, tu auras des caries, le dentiste va te gronder », mais « Je te donne un bonbon parce que je sais que tu te laves bien les dents après ».

Faire aimer les consultations chez le dentiste commence à la maison, où il est bon d’appliquer les principes du renforcement positif qui vont inciter l’enfant à se sentir fier de prendre soin de sa bouche et à le rendre responsable de son hygiène bucco-dentaire. Pour cela, on peut lui proposer de regarder ses dents dans un miroir, de jouer avec, le féliciter après un bon brossage, lui raconter l’histoire et l’évolution de sa dentition… Le but est de lui faire aimer sa bouche.

De plus, on peut l’habituer dès le plus jeune âge aux soins de la bouche en nettoyant ses gencives et ses premières dents avec une compresse humide. Ainsi, il ne risquera pas de trouver les soins du dentiste trop intrusifs lors de sa première visite.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : - D’après un entretien avec Marie-Claire HUGLY, chirurgien-dentiste et psychologue comportementaliste, Membre de l’Académie Nationale de chirurgie dentaire, Président fondateur de la SPOM-IFA Plus, Chargée d’enseignement, UFR d’Odontologie, Université Paris VII.
- Programme « J’aime mon dentiste » des Laboratoires Pierre Fabre Oral Care
- Numéro spécial de la revue professionnelle Clinic du 23 novembre 2016.