Presbytie : conseils et astuces pour bien vivre avec

© Istock

Ca y est, le diagnostic est posé : vous êtes presbyte… Après avoir consulté l’ophtalmologiste pour déterminer la puissance de la correction et le type de verres qu’il vous faut, et d’avoir choisi votre monture chez l’opticien, vous allez devoir apprendre à vivre avec ce problème de vue au quotidien. N’oubliez pas que plus de 26 millions de Français sont presbytes, vous n’êtes pas seul ! Voici donc quelques conseils et astuces pour bien vivre avec la presbytie.

Publicité

Presbytie : pourquoi choisir des verres progressifs ?

Le saviez-vous : Essilor est l’inventeur des verres progressifs avec Varilux. Une révolution dans le monde de l'optique et pour les presbytes.

Si vous êtes presbyte, et que vous connaissiez déjà un trouble de la vision de loin, l’ophtalmologiste vous a sûrement prescrit des montures avec verres progressifs. Ils se composent de 3 grandes zones de vision non délimitées qui permettent une progression en douceur de la vision de loin à la vision de près permettant le retour à une perception naturelle de la vision globale.

  • Le haut du verre corrige la vision de loin.
  • Puis en descendant vers le milieu, le verre corrige les zones de vision intermédiaire.
  • Le bas du verre est réservé à la vision de près. Il est notamment utile pour la lecture.

Posséder une paire de lunettes avec des verres progressifs vous permet de ne pas avoir sur vous constamment deux paires de lunettes différentes (une pour la vision de près, une pour la vision de loin). Les verres progressifs corrigeront votre presbytie ainsi que d'autres problèmes de vision si vous en avez (myopie, hypermétropie, astigmatisme). Les verres progressifs sont toujours faits sur-mesure. Et même si jusqu’à devenir presbyte, vous n’aviez pas besoin de correction, le verre progressif vous procurera une vision nette sans effort, notamment pour les visions de près et intermédiaire afin de pouvoir bénéficier de toutes les zones de vision.

Il est conseillé de les porter dès le début de la presbytie, car l’adaptation sera plus facile et rapide.

Publicité
Publicité

Ne pas porter votre paire de lunettes progressives ne renforcera en rien votre vue. Au contraire, les nouveaux modes de vie, utilisant les Smartphones, les ordinateurs portables et tablettes à longueur de journée, accéléreront votre adaptation à vos verres progressifs. Il est donc conseillé de les porter en continu.

Le conseil Santé : Consultez régulièrement un ophtalmologue et profitez du savoir-faire et des conseils personnalisés de votre opticien pour prendre soin de votre vue.

Vivre avec sa presbytie : l’adaptation aux verres progressifs

Chanceux sont les nouveaux presbytes comparés aux presbytes des quelques décennies précédentes ! En effet, les nouvelles générations de verres progressifs permettent de s’adapter très rapidement à ses nouvelles lunettes. A condition de modifier quelque peu ses habitudes pour habituer votre cerveau à cette nouvelle utilisation : la zone de vision de près se situant au bas du verre, le porteur de verres progressifs lèvera légèrement presque instinctivement, la tête pour abaisser sa ligne de regard. De plus, la complexité du design des verres (une infinité de puissances du loin au près pour permettre la dégression douce), induit la présence sur les côtés de petites zones de distorsions (image floue et déformée) : le presbyte bougera davantage la tête qu'auparavant.

C’est pourquoi lors de la livraison de verres progressifs, l’opticien recommandera de ne pas les porter de suite en conduisant et de faire attention dans les escaliers.

Après quelques jours voire quelques semaines, tout se fera naturellement et les petits changements mis en place passeront totalement inaperçus. Mais les premiers jours, c'est assez déroutant et cela peut même causer des maux de tête et des vertiges. Il ne faut pas hésiter à demander conseil à son opticien.

Publié par Magalie Le Bihan, pharmacien le Vendredi 18 Novembre 2016 : 10h50
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h17
PUB