Insuffisance cardiaque : l'intérêt d'un régime pauvre en sel

© Istock
L’insuffisance cardiaque (droite) est une maladie cardio-vasculaire, et l’on sait que la consommation excessive de sel constitue un des facteurs de risque d’apparition de cette pathologie. Mais quel est l’intérêt d’un régime sans sel ?
Publicité

Régime sans sel en cas d’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une pathologie que l’on sait favorisée par la consommation excessive de sel (au même titre que l’insuffisance rénale, l’hypertension artérielle ou encore l’accident vasculaire cérébral). Il est donc important de suivre un régime pauvre en sel (régime hyposodé) lorsqu’on souffre de cette pathologie ou d’hypertension. On distingue toutefois plusieurs variantes du régime hyposodé :

Publicité
Publicité

- le régime désodé large, qui autorise jusqu’à 4,8 g de sel par jour ;

- le régime désodé standard, qui autorise 1,5 g de sel par jour ;

- le régime désodé strict, qui n’autorise que 0,7 à 0,9 g de sel par jour.

En cas d’insuffisance cardiaque sévère, il est indispensable d’appliquer un régime désodé strict, notamment si des complications (œdèmes, troubles rénaux, cirrhose, etc.) ont déjà fait leur apparition. Le régime standard convient aux insuffisances cardiaques chroniques mais stabilisées.

Pourquoi suivre un régime sans sel ?

Si le sel favorise les pathologies cardio-vasculaires, c’est parce qu'il retient l’eau. Dans l’organisme, cela se traduit par un volume de sang plus important, davantage de pression au niveau des artères, et donc une hypertension artérielle. Or, en cas d’insuffisance cardiaque, le cœur éprouve déjà des difficultés à pomper le sang. Il est donc indispensable de lui faciliter la tâche en fluidifiant le sang, et donc en consommant moins de sel.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 03 Septembre 2018 : 13h01