Insolation et coup de chaleur : quelle différence ?

© Istock
L’insolation est un coup de chaleur induit pas une surexposition au soleil qui va occasionner une hyperthermie potentiellement grave. Si tous deux se manifestent par l’apparition d’une fièvre, ont-ils d’autres symptômes communs ?
Publicité

Insolation : un coup de chaleur dû au soleil

Dans le langage médical, l’appellation générique « coup de chaleur » regroupe l’ensemble des troubles qui peuvent provoquer une augmentation soudaine de la température corporelle au-delà de 40 °C. Lorsque ce phénomène de surchauffe survient après une exposition prolongée aux rayons solaires, on parle d’insolation. Ce type d’hyperthermie touche principalement les enfants ou les personnes fragilisées comme les personnes âgées. Il survient lorsque l’organisme ne parvient plus à maintenir la température à 37 °C. Le système immunitaire envoie alors des signaux d’alerte.

Publicité
Publicité

Insolation : les symptômes

Lorsqu’elle survient au terme d’une exposition prolongée au soleil, la fièvre constitue le signe le plus probant du coup de chaleur. Mais il n’est pas le seul puisque le symptôme est souvent accompagné de maux de tête, de nausées et/ou vomissements, d’une peau desséchée, de rougeurs cutanées, de confusion mentale, de vertiges ou encore de crampes musculaires. Lorsque la température corporelle dépasse les 40,5 °C, le risque de troubles neurologiques est majeur. Il est donc impératif de contacter un service de secours afin de bénéficier d’une prise en charge médicale en urgence. Certaines insolations sévères peuvent, en effet, s’avérer mortelles.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 07 Juin 2018 : 13h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :