Coup de chaleur, potentiellement fatal !

© Adobe Stock

En été, lorsque les températures grimpent, le redoutable coup de chaleur guette. Véritable urgence médicale, il peut en effet être fatal. On ne le dira jamais assez: si les températures grimpent, restez à l'ombre et au frais !

 

Publicité

Quand le corps surchauffe

Le coup de chaleur résulte d’une exposition prolongée à la chaleur, en voiture par exemple.

A lire aussi :

Comme tous les mamifères, l’être humain vit avec une température corporelle constante de près de 37°C. Quand les températures extérieures grimpent, nous transpirons pour refroidir notre corps. Mais si nous nous déshydratons, la transpiration s’arrête brutalement, la température du corps monte en flèche. Notre cerveau et notre coeur sont alors gravement mis en danger.

Les symptômes du coup de chaleur :

Publicité
Publicité
  • Fièvre supérieure à 40°C,
  • Vertige,
  • Fatigue inhabituelle, confusion.
  • Transpiration abondante qui peut soudainement s’arrêter
  • Perte de connaissance dans les cas les plus graves
  • Augmentation du rythme cardiaque
  • Respiration rapide et de faible amplitude
  • Chute de la tension artérielle

Des signes à prendre au sérieux ! Le taux de mortalité est estimé à 10% (1).

Coup de chaleur : quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes les plus à risque sont celles qui se déshydratent le plus facilement : les enfants et les personnes âgées.

Par ailleurs, les enfants disposent de réserves d’eau plus faibles et les ainés ressentent moins la soif et la chaleur.

Les personnes fragilisées souffrant de maladies cardiovasculaires, neurologiques, métaboliques (diabète) sont également plus à risque.

Les sportifs ou les personnes qui ont un travail physique peuvent également souffrir de coups de chaleur. Les efforts intenses et prolongés peuvent aussi entraîner une augmentation importante de la température corporelle. La cause est alors plus "interne" qu’"externe".

Mots-clés : Canicule
Publié par Thérèse Dupont, journaliste santé le Lundi 20 Août 2012 : 10h26
Mis à jour le Vendredi 27 Mai 2016 : 15h52
Source : Croix rouge française http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Les-accidents-de-l-ete/Coup-de-chaleur
Document de l’institut national de prévention et d’éducaton pour la santé (INPES),  mai 2007.
Guide de prévention des coups de chaleurs, commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (CSSTQ), 2008***