Il court, il court le furet...

Publié le 23 Novembre 2004 par Anne Pensis, vétérinaire
Le furet est un animal qui ne laisse pas indifférent, tant par sa beauté, sa façon de se mouvoir, que par son agréable compagnie lorsqu'il est apprivoisé. Mais, avant de se laisser séduire, il convient d'avoir en tête quelques informations propres à ce carnivore particulier.

Choisir son furet

Le moment idéal pour adopter un furet est l'âge de 8-10 semaines. En effet, c'est à ce moment qu'il peut être sevré et son apprivoisement facilité. La femelle est en général plus docile et facile à apprivoiser que le mâle. Son acquisition doit être mûrement réfléchie, car le furet va vivre 5 à 10 ans voire plus à vos côtés.Côté look, il existe deux catégories principales de pelage : l'albinos, blancs aux yeux rouges, et le putoisé, arborant un pelage brun-ocre et pouvant avoir un caractère plus sauvage et agressif. Cependant, qu'il soit putoisé ou albinos, le comportement du furet est fortement influencé par l'éducation et l'affection qu'il reçoit.

Un carnivore à ne pas mettre entre toutes les mains...

Mais attention, le furet n'est pas un animal qui convient aux enfants. En effet, malgré sa domestication et son apprivoisement, il garde un caractère sauvage. Ses dents pointues peuvent causer des plaies profondes. Il représente un danger important s'il est laissé en présence de nouveaux-nés ou de jeunes enfants. En ce qui concerne les relations avec les autres animaux, le furet ne doit pas être laissé seul avec un chien, la probabilité de bagarre étant élevée. Bien que le risque soit moins important avec les chats, la prudence est tout de même de mise. Néanmoins, le furet sociabilisé dès son plus jeune âge aux autres espèces peut vivre en harmonie avec des chiens et des chats à côté desquels il a grandi. Par contre, le furet, redoutable chasseur, ne doit jamais être mis en présence de lapins et de rongeurs.