Hygiène, l'été de tous les dangers
Sommaire

Se laver les mains !

Un bon lavage des mains diminue les maladies.

C'est ce que montre, s'il en est encore besoin, une première étude aux USA : lorsque les étudiants en médecine se lavent correctement les mains, il y a 20 % d'infections respiratoires et digestives en moins ! D'autres études ont montré qu'en Afrique, un bon lavage des mains faisait chuter le taux de diarrhées de 60 % !

Quand faut-il se laver les mains ?

En rentrant à la maison, après le passage aux toilettes (au cabinet, avant de tirer la chasse d'eau, il faut rabattre le couvercle, les études ont montré qu'il y avait un effet aérosol qui vaporisait les germes dans l'atmosphère), avant et après les repas, sans oublier les ongles.

Se laver les mains, c'est bien, se les sécher soigneusement ensuite, c'est encore mieux. Souvent négligé, le séchage est extrêmement important dans la mesure où une main humide transporte 500 fois plus de germes qu'une main sèche. Évitez les essuie-mains uniques en textile qui restent humides, les systèmes de séchage à air chaud.

«Ma recommandation, explique le Dr Saldman, est d'utiliser des essuie-mains textiles à usage unique ou en papier. S'il est parfois difficile de se laver les mains, l'idéal est d'avoir sur soi des petites lingettes pour se désinfecter ou, en voyage, un flacon de gel anti-bactérien.»

Été, stop, précautions !

«L'été, les gastroentérites prolifèrent parce que les germes s'épanouissent à la chaleur. Attention donc à bien conserver les aliments au froid», précise le Dr Saldman.

Envie d'un bon carpaccio, d'un bon steak tartare ou de poisson cru ?

«Dans ce domaine, la règle est simple, pour manger une viande ou un poisson cru, il faut passer par la congélation. Congelez les produits, le germe est tué avec le chaud mais aussi avec le froid. Vous pouvez ensuite décongeler et manger cru en toute sécurité.»

Épluchez vos fruits, vous diviserez ainsi par 10 le taux de pesticides ingérés.

En effet, une étude publiée par la Commission européenne a révélé que plus de la moitié des fruits et légumes consommés en France en 2002, contenaient des résidus de pesticides et la situation semble s'aggraver d'année en année. Oui mais et les vitamines ? Elles sont en périphérie du fruit, il faut éplucher fin, en radin. Enlevez les taches brunes des fruits, elles sont cancérigènes. Quant au délicieux petit zeste de citron (les citrons sont traités par de nombreux produits chimiques) qui flotte dans votre verre, s'il n'est pas pelé, il va pouvoir diffuser tranquillement ses produits toxiques dans votre boisson... Si tous ces produits sont absorbés en faibles quantités, la consommation fréquente peut augmenter les risques d'effets indésirables.

Situations à risques

La montée en puissance des maladies transmises par la nourriture repose sur la mondialisation des approvisionnements. Aux États-Unis, des centaines de cas d'hépatite ont été causés par des fraises en provenance du Mexique qui n'avaient pas été lavées. Ces exemples sont extrêmement nombreux.

Pour éviter les mauvaises surprises, il faut laver soigneusement les fruits et les légumes de provenance lointaine, ou les peler avant de les manger ou de les stocker : ils peuvent, une fois dans le réfrigérateur, contaminer les aliments voisins (on peut les stocker dans des récipients hermétiques).

Alors pensez-vous, sur la plage, pas de problème ?

Erreur, les germes sont partout. Vous pouvez vous asseoir sur le sable, en bordure de mer, là où l'eau salée élimine les germes ou sur une serviette, c'est mieux, à condition qu'elle ne soit pas humide.

Et si vous allez à la piscine, un bouillon de culture par définition, sortez obligatoirement par la douche, un bon savonnage et, évidemment, un séchage consciencieux avec Votre serviette éponge que vous ne prêtez pas, inutile de s'échanger ses germes, ses mycoses ! Après le bain, mettez systématiquement la serviette à sécher.

* Ancien attaché des Hôpitaux de Paris, spécialiste en hygiène alimentaire et cardiologie, auteur de "Les Nouveaux risques alimentaires", Ramsay (1997).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Magazine Côté Santé, juillet 2007.