Les hydrocarbures potentialisent la maladie de parkinson

L'exposition aux solvants influence de façon très nette le cours de la maladie de Parkinson. Les premiers signes de cette maladie apparaissent plus tôt chez les personnes qui ont été exposés. L'évolution de cette maladie en est également plus sévère.
Publicité

Qui n'a pas entendu parler de la maladie de Parkinson ? Ce syndrome fréquent touche 1% des personnes de plus de 50 ans. Classée parmi les maladies dégénératives, le syndrome de Parkinson ressemble en fait à un vieillissement accéléré.Probablement liée à de très nombreux facteurs, les causes de cette maladie restent inconnues. S'il existe une prédisposition génétique, l'environnement joue probablement un rôle tout aussi important. Parmi les facteurs de l'environnement, on trouve en première ligne l'exposition aux produits toxiques, notamment les pesticides. L'influence particulière des hydrocarbures vient quant à elle d'être démontrée.

Publicité
Publicité

Quel mécanisme ?

La maladie de Parkinson se caractérise principalement par des mouvements rares et lents, une raideur musculaire et des tremblements. Nos connaissances sur cette maladie se sont améliorées depuis quelques années. Il s'agit d'une dégradation des cellules du cerveau, en particulier celles qui produisent de la dopamine. Cette substance contrôle habituellement les mouvements volontaires ou automatiques du corps. L'inhalation de solvants favoriserait cette dégradation cellulaire. La maladie de parkinson s'installerait à un âge plus précoce et son évolution serait accélérée avec des symptômes qui s'intensifient rapidement.

En conclusion, il convient d'éviter le plus possible de s'exposer aux solvants et, dans un cadre professionnel, il est conseillé de bien suivre les mesures de sécurité (aérations des locaux, masques, etc.).

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 11 Septembre 2000 : 02h00
Source : Pezzoli, Neurology 2000;55:667-673. La maladie de Parkinson, Pierre Pollak, Ed. Odile Jacob - La santé au quotidien