Herpès génital : des symptômes à reconnaître

Dû à un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux, l'herpès génital touche près de 20% des adultes. Reconnaître les symptômes permet de bénéficier rapidement d'un traitement efficace et de limiter la transmission du virus de l'herpès génital.
PUB

Herpès Simplex, le virus de l'herpès génital

Certes, tous les cas d'herpès génital ne se manifestent pas par des symptômes. Passant inaperçus, leur diagnostic est difficile et c'est dommageable car le traitement est plus efficace s'il est précoce.

En revanche, deux tiers des herpès génitaux provoquent des poussées douloureuses qui apparaissent environ une semaine après la contamination.

Rappelons que l'herpès génital est dû à un virus Herpes Simplex (HSV2), extrêmement contagieux, appartenant à la même famille que le virus du bouton de fièvre ou herpès labial (HSV1).

PUB
PUB

Le HSV2 est sexuellement transmissible. Le port du préservatif est indispensable pour se prémunir d'une contamination (les rapports oro-génitaux sont aussi contagieux).

Les symptômes d'un herpès génital

Les signes d'un herpès génital sont des douleurs induites par une vulvite et une vaginite. Ces inflammations de la vulve et des parois vaginales provoquent des démangeaisons, des rougeurs et des œdèmes. Peuvent ensuite apparaître des vésicules, voire des ulcérations. Les douleurs à la miction sont constantes. Des pertes vaginales sont souvent associées aux symptômes de l'herpès génital.

Dans 40 % des cas, la poussée d'herpès génital est récurrente et se traduit de façon très variable : mêmes symptômes ou inversement aucun signe, symptômes de faible intensité, absence d'éruption cutanée, etc.

Publié le 31 Juillet 2006 | Mis à jour le 14 Avril 2016
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Panorama du Médecin, 22 mai 2006.