Grossesse extra-utérine : 1 à 2% des femmes enceintes

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 11 Avril 2000 : 02h00
Mis à jour le Lundi 05 Décembre 2011 : 15h20

Une à deux grossesses sur cent est extra-utérine (1% à 2%), c’est-à-dire que la grossesse ne se développe pas dans l’utérus, mais en dehors, le plus souvent dans la trompe (grossesse dite tubaire). Il s’agit d’une urgence (première cause de mortalité du premier trimestre de la grossesse). Des douleurs abdominales et des saignements (métrorragies) peuvent mettre sur la piste d’une grossesse extra-utérine. Le diagnostic se confirme par l’échographie.

PUB

Les grossesses extra-utérines sont relativement fréquentes

Au cours d'une grossesse normale, l'utérus reçoit une très grande quantité de sang, qui permet de subvenir aux besoins du fœtus, que ce soit en oxygène ou en éléments nutritifs.

Au cours d'une grossesse extra-utérine, l'embryon se développe dans un espace qui n'est pas prévu pour cela : il ne peut recevoir tout l'oxygène et tous les éléments nutritifs dont il a besoin. C'est pourquoi il est exceptionnel qu'une grossesse extra-utérine parvienne à son terme : très souvent, elle s'interrompt d'elle-même.

PUB
PUB

Les symptômes les plus fréquents de la grossesse extra-utérine : douleurs et saignements

Dans un bon nombre de cas, l’embryon grandissant dans un milieu qui ne convient pas, la grossesse peut provoquer des lésions des tissus alentour : dans la majorité des cas, il s'agit de la trompe.

La grossesse extra-utérine peut se traduire alors par les douleurs du bas-ventre et de petits saignements. En l'absence de traitement, la trompe continue de souffrir et parfois se fissure. Dans un petit nombre de cas, une rupture brutale peut entraîner une hémorragie interne, mettant parfois la vie en jeu. C'est pourquoi il faut toujours consulter en urgence en cas de douleur du bas-ventre ou de saignement génital au cours de la grossesse.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 11 Avril 2000 : 02h00
Mis à jour le Lundi 05 Décembre 2011 : 15h20
Source : Jurkovic D et al.,BMJ, 2011;342:doi:10.1136/bmj.d3397 ; Lansac J. et Lecomte P. " Gynécologie pour le praticien " Ed. Masson Paris 1999 : pp. 151-163.
PUB
PUB
A lire aussi
La grossesse extra-utérinePublié le 14/08/2001 - 00h00

La prise en charge actuelle des grossesses extra-utérines a permis d'en réduire considérablement les conséquences, parfois mortelles, pour la femme et offre aujourd'hui des traitements de moins en moins agressifs. En effet, les performances de l'échographie et des dosages hormonaux ont permis...

Saignements féminins : réagissez promptement !Publié le 09/10/2000 - 00h00

Dès l'arrivée de leurs premières règles, les femmes subissent stoïquement ces quelques jours d'hémorragies menstruelles. Toutefois, le cycle féminin peut parfois devenir défaillant. Des pertes de sang se produisent alors de façon anormale. Des saignements peuvent avoir lieu en dehors despériodes de règles, être trop abondants ou se prolonger au-delà de la durée habituelle, qui est normalement de 2 à 8 jours selon les femmes. De tels symptômes inquiètent toujours, et en effet, s'ils sont parfois anodins, ils peuvent également être beaucoup plus graves. Dans tous les cas il...

Plus d'articles