Gencives irritées, maladies graves à la clé...

© Istock

Certaines affections de la bouche peuvent avoir des répercussions beaucoup plus larges.

La relation la plus connue est celle entre gingivite (inflammation des tissus de soutien des dents) et maladie cardiaque.

Comment une maladie des gencives peut-elle en entraîner une autre à distance ?

PUB

Gingivite et maladie cardiaque

Les parodontites (affections des tissus de soutien des dents) ont été associées au développement de maladies cardiovasculaires, l’une des premières causes de mortalité dans notre pays.

Comment est-ce possible ?

Les gingivites agissent à distance via des médiateurs de l’inflammation. Les bactéries à l’origine des infections de la bouche génèrent une inflammation des tissus. Les facteurs de l’inflammation passent alors dans le sang.

Véhiculés dans les vaisseaux sanguins, ils peuvent favoriser la formation de caillots sanguins (athérosclérose) susceptibles de boucher une artère et de provoquer un infarctus. Si le caillot se détache et rejoint la circulation cérébrale où il peut boucher une artère, c’est l’accident vasculaire cérébral (AVC).

PUB
PUB

Chez les personnes souffrant déjà d’une maladie cardiaque, les saignements gingivaux accentuent le passage des bactéries et des facteurs inflammatoires dans le sang, qui peuvent alors affecter les valves cardiaques et les tissus cardiaques en général (infection du myocarde) via une inflammation locale.

Par ailleurs, la parodontie a été associée à un risque de rechute après un accident cardiaque. Une bonne santé buccodentaire contribue donc à prévenir les récidives cardiovasculaires…

Les maladies des gencives peuvent augmenter le risque de nombreuses autres affections

Le cœur et les vaisseaux ne sont pas les seuls systèmes à être affectés par les problèmes buccodentaires. Les gingivites peuvent favoriser les maladies inflammatoires, à commencer par déséquilibrer un diabète, maladie qui elle-même favorise les gingivites.

Or là encore, comme avec les maladies cardiovasculaires, le diabète peut évoluer silencieusement pendant des années, jusqu’à ce que les complications se manifestent, parfois graves… Non traitées, les inflammations du parodonte sont susceptibles d’entraîner d’autres complications médicales graves comme une insuffisance rénale ou un cancer…

Publié le 28 Octobre 2013 | Mis à jour le 29 Octobre 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Paju S.
Voir + de sources
et coll., Atherosclerosis, 2005. Tezal M. et coll., Arch. Otolaryngol. Head Neck Surg., 133 (5) : 450-4, 2007. Boggesse K., Am. J. Obstet. Gynecol., 193 : 311-312, 2005.