Fumeurs : surtout n’arrêtez pas de vapoter !

Publié le 03 Juin 2013 | Mis à jour le 05 Août 2013
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© Istock

Le Ministère de la Santé a annoncé quelques mesures visant à limiter l’usage public de la cigarette électronique, en lui appliquant les règles de la loi Évin (interdiction de la publicité, de la vente aux mineurs et de l’usage dans les lieux publics). Pourtant si la cigarette tue, la cigarette électronique sauve. C’est ce qu’affirment dans un communiqué trois tabacologues de renom. Quoi qu’il en soit, si vous avez quitté le tabac pour le vapotage, surtout continuez ! Cet usage ne vous expose ni au cancer ni à l’infarctus et l’essentiel est bien là. En continuant vous ménagerez votre santé jusqu’au jour où vous déciderez de tout arrêter, la fumée et la vapeur…

PUB

Si la cigarette tue, la cigarette électronique sauve !

Autour de moi il y a de plus en plus de vapoteurs. Et encore plus de fumeurs qui se demandent s’ils vont franchir le cap, mais qui n’osent pas : ils ont peur que la cigarette électronique ne soit dangereuse… Pourtant les tabacologues sont tous d’accord : la cigarette électronique est infiniment moins dangereuse que le tabac car elle ne contient ni goudron (responsable de cancers), ni monoxyde de carbone (responsable d’infarctus et d’attaques cérébrales). Elle contient des produits très courants, le propylène glycol (qui compose la fumée des salles de spectacle) et le glycérol (glycérine végétale), des arômes, et selon le cas, plus ou moins de nicotine. Or la nicotine n’est pas dangereuse pour la santé : elle ne donne ni cancer, ni infarctus, raison pour laquelle on prescrit des substituts nicotiniques pour arrêter de fumer. Il vaut donc mieux, et de très loin, vapoter que fumer.

PUB
PUB

Le Ministère veut prioritairement protéger les non-fumeurs

Pour décider des mesures annoncées lors de la Journée mondiale sans tabac, le Ministère avait au préalable demandé un rapport à l’Office français du tabagisme. Celui-ci propose un tour très complet de la question et recommande 28 mesures. Parmi celles-ci, le Ministère a retenu celles visant à protéger les non-fumeurs, comme l’interdiction de la publicité, de la vente aux mineurs et de l’usage dans les lieux publics. La cigarette électronique reste complètement autorisée en France, car le rapport rappelle que la vraie cigarette tue 73.000 fumeurs par an en France et que l’e-cigarette représente une véritable alternative infiniment moins dangereuse.

Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés