Les Français s'estiment mal informés sur la maladie d'Alzheimer

A l'occasion d'une visite au pôle gériatrie de l'hôpital Corentin Celton de l'AP-HP, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), Roselyne Bachelot a présenté les résultats d'une étude sur la perception de la maladie d'Alzheimer.
Publicité

La maladie d'Alzheimer : au premier des préoccupations des Français

Réalisée par l'Institut de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), cette étude s'inscrit dans le cadre du plan Alzheimer 2008-2012. La mesure numéro 37 du plan prévoit en effet de "sensibiliser le grand public à la maladie d'Alzheimer autour de la cause des malades et de leurs proches, aux côtes des associations de patients".

Les résultats montrent que la maladie d'Alzheimer et les troubles apparentés occupent désormais une place de premier plan dans les préoccupations des Français en matière de santé. Ils figurent en effet au troisième rang des citations, derrière le cancer et le sida. Plus de quatre Français sur cinq (83%) estiment d'ailleurs que le nombre de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer est en augmentation.

Malgré les craintes que suscite cette maladie, 91% des répondants déclarent cependant qu'ils souhaiteraient connaître leur diagnostic s'ils présentaient des signes évocateurs. Les craintes face à la maladie d'Alzheimer sont renforcées par un sentiment d'impuissance : 64% des répondants pensent que l'on ne peut rien faire pour guérir une personne atteinte. Ce sentiment d'impuissance se retrouve également chez les médecins généralistes interrogés. Ces derniers expriment notamment la crainte de poser un mauvais diagnostic, de l'annoncer et d'avoir à gérer une maladie contre laquelle ils ont le sentiment de ne pouvoir rien faire.

Publicité
Publicité

Malgré les efforts d'information, la maladie d'Alzheimer reste encore très stigmatisante : 31% des personnes interrogées indiquent ainsi qu'elles se sentent ou se sentiraient mal à l'aise face à une personne atteinte de cette affection. De même, 93% des répondants se déclarent d'accord avec l'assertion selon laquelle la maladie d'Alzheimer peut avoir des effets dévastateurs sur la famille des patients.

Les Français reconnaissent toutefois manquer d'informations. Près de quatre sur dix estiment ainsi être plutôt mal ou très mal informés sur cette maladie. Cette proportion est très supérieure à celle enregistrée pour d'autres thèmes de santé publique, comme le tabac (seuls 5% des répondants s'estiment mal ou très mal informés sur ce point), l'alcool (10%) ou le cancer (18%). Conséquence : 79% des personnes interrogées pensent que les médias devraient davantage parler de la maladie d'Alzheimer.

Enfin, les résultats de l'étude de l'Inpes révèlent une forte attente vis-à-vis de la recherche. Selon les personnes interrogées, la recherche de nouveaux traitements devrait constituer l'un des trois objectifs prioritaires de l'Etat en matière de lutte contre la maladie d'Alzheimer. Les Français témoignent aussi d'une confiance certaine dans la recherche : 65% d'entre eux pensent qu'un traitement pour soigner la maladie sera trouvé de leur vivant.

www.sante-sports.gouv.fr

www.hopital.fr

Publié par Hopital.fr le Mardi 14 Avril 2009 : 02h00