Fertilité et procréation : réponses aux questions que vous n’osez pas poser

Selon une enquête américaine, près d’une femme sur deux n’a jamais osé aborder le sujet de la fertilité avec son médecin. Résultat, de nombreuses questions restent sans réponse, ce qui peut contrecarrer un projet de grossesse. Voici les réponses à 8 questions essentielles que vous n’avez peut-être pas, vous non plus, osé poser à votre médecin ou à tout autre professionnel de santé.

PUB

Mise au point sur la fertilité

Cette enquête américaine menée auprès de femmes âgées de 18 à 40 ans, indique que 40% d’entre elles se préoccupent de leur capacité à tomber enceinte, mais que la moitié n’ont jamais abordé ce sujet avec leur médecin. Petite mise au point sur la fertilité.

À quel moment du cycle fait-on un bébé ?

L’idéal est de faire l’amour dans les deux jours qui précèdent l’ovulation, de sorte que le spermatozoïde, qui peut survivre plusieurs jours, soit bien là lorsque l’ovule est expulsé par la trompe au moment de l’ovulation.

PUB
PUB

Quelle est la probabilité de tomber enceinte chaque mois ?

À 30 ans, les chances théoriques de tomber enceinte sont de 12% chaque mois, puis elles continuent rapidement de diminuer avec l’âge.

À partir de quel âge est-il difficile de tomber enceinte ?

La fertilité diminue lentement avec l’âge jusqu’à 35 ans, puis la baisse s’accélère. C’est pour cela qu’il est difficile de tomber enceinte dès 35 ans et encore plus à 40 ans.

Combien de temps faut-il en moyenne pour tomber enceinte ?

6 mois. Mais à partir de 30-35 ans, il ne faut pas attendre 6 mois de tentatives infructueuses pour consulter.

Certaines positions sexuelles augmentent-elles les chances de tomber enceinte ?

Non. De même, garder les jambes surélevées après un rapport sexuel n’augmente pas les chances de tomber enceinte.

Faut-il un orgasme pour tomber enceinte ?

Ce n’est pas utile, l’important est la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde.

Est-ce que fumer diminue la fertilité ?

Avec une dizaine de cigarettes par jour, la fertilité est divisée par deux.

Quels sont les autres facteurs qui diminuent la fertilité ?

L’obésité, les affections gynécologiques (certaines se traduisant par des cycles irréguliers, des règles douloureuses), les infections sexuellement transmissibles (IST), etc.

Publié le 31 Janvier 2014 | Mis à jour le 31 Janvier 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Fertility and Sterility, janvier 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés