Douleurs au cœur : que peuvent-elles révéler ?

© Istock
Il est possible de ressentir des douleurs au niveau du cœur. Mais faut-il automatiquement s’en inquiéter ? Est-ce qu’une douleur au cœur est forcément synonyme de risque de crise cardiaque (infarctus du myocarde) ?
Publicité

Douleur au cœur et infarctus du myocarde

Les douleurs cardiaques qui traduisent un infarctus du myocarde présentent des caractéristiques particulières. Ainsi, on peut suspecter une crise cardiaque si la douleur est brutale, persistante, avec une sensation d’oppression thoracique, et qu’elle s’accompagne de symptômes tels qu’une grande fatigue, un essoufflement et/ou une anxiété. Ainsi, toutes les douleurs à la poitrine ne doivent pas nécessairement faire évoquer une crise cardiaque.

Publicité
Publicité

Symptômes du pneumothorax

Le pneumothorax est également une pathologie qui provoque des douleurs thoraciques. Pourtant, le cœur n’est aucunement impliqué dans cette affection pulmonaire. Il s’agit en effet d’un trouble dans lequel de l’air s’est introduit entre la plèvre et le thorax. Les pneumothorax s’accompagnent de toux et d’un essoufflement, ce qui aide à les distinguer d’autres pathologies. D’autres pathologies pulmonaires peuvent également être responsables de douleurs. C’est par exemple le cas des infections pulmonaires ou des pleurésies.

Autres causes de douleurs au cœur

Les douleurs cardiaques proprement dites peuvent finalement avoir de nombreuses causes telles qu’une embolie pulmonaire (urgence médicale) qui s’accompagnera d’angoisse et de tachycardie, ou une péricardite s’il y a en plus une fièvre et une douleur persistante qui augmente à l’inspiration. On pourra aussi suspecter un angor si la douleur serre en étau et qu’elle provoque des difficultés respiratoires, un malaise, des sueurs ou encore des nausées.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 25 Juillet 2018 : 18h31
La rédaction vous recommande sur Amazon :