Don du sang : du nouveau pour les donneurs...

Depuis le 15 mai 2008, chaque don de sang sera précédé d'un contrôle du taux d'hémoglobine. Ce test permet d'améliorer la qualité des produits sanguins prélevés mais aussi de dépister l'anémie chez les donneurs. Certes, cette nouvelle mesure protège les donneurs et les transfusés, mais risque de s'accompagner d'une pénurie des dons…
Publicité

Dépister l'anémie chez les donneurs de sang

Ce nouveau test est imposé par une directive européenne portant sur les bonnes pratiques transfusionnelles. Ainsi, depuis le 15 mai 2008, tous les nouveaux candidats au don de sang (ou donneurs n'ayant pas fait de don de sang depuis 2 ans) devront avoir un taux minimal d'hémoglobine obligatoire pour pouvoir donner leur sang (le seuil minimal est fixé à 12 g/dl pour les femmes et à 13 g/dl pour les hommes). Le test est simple, indolore, rapide et donne des résultats instantanés. Il se réalise à l'aide d'un petit appareil portatif, un photomètre. Si le candidat est apte, le don de sang peut débuter immédiatement. Si le taux d'hémoglobine est trop bas, un test complémentaire (un hémogramme) est proposé et le don de sang est ajourné. Le candidat est incité à consulter son médecin pour trouver la cause de son anémie et entreprendre le traitement adéquat. Une date est envisagée pour réaliser un nouveau contrôle ou reprendre les dons.

Publicité
Publicité

Hémoglobine, anémie et carence en fer

Rappelons que le taux d'hémoglobine dans le sang définit le risque d'anémie car cet élément des globules rouges est un transporteur de l'oxygène, qui contient par ailleurs du fer. Lorsqu'il n'existe pas suffisamment d'hémoglobine, les tissus sont insuffisamment oxygénés, c'est l'anémie. La première cause de pénurie d'hémoglobine provient d'une carence en fer liée à un défaut d'apport de l'alimentation. Il peut également s'agir de saignements chroniques. Les symptômes les plus courants attestant d'une anémie sont : pâleur, fatigue anormale, irritabilité, baisse des aptitudes physiques et intellectuelles.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 19 Mai 2008 : 02h00
Source : Communiqué de presse de l'Etablissement français du sang (EFS), mai 2008.