Don d'organe, affirmez votre position !

Faites connaître votre décision par rapport au don d'organes et de tissus. A défaut, votre famille sera confrontée à une situation délicate car les médecins lui demanderont de témoigner de votre volonté. Aujourd'hui, dans le doute, les familles ignorant la volonté du défunt s'opposent très souvent au don.
PUB

A l'occasion de la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe, l'Etablissement français des greffes nous rappelle toute l'importance de faire connaître sa volonté.

Savoir pour choisir et le faire savoir

Que greffe-t-on ?Que dit la loi ?Que puis-je faire ?Et si je n'ai pas fait connaître ma volonté ?Et si le défunt est un enfant ?Le don d'éléments du corps humain en vue de greffe est-il gratuit ? Est-il anonyme ?Quelle est la position des confessions religieuses ?Dans quelles circonstances peut-on prélever des organes ?Et les tissus ?Mais ne peut-on pas également faire don d'éléments de son corps de son vivant ?Existe-t-il une limite d'âge pour être donneur ?Après l'opération de prélèvement, comment le corps est-il rendu à la famille ?Y a-t-il des frais liés au prélèvement pour la famille du défunt ?

PUB
PUB

Que greffe-t-on ?

Chaque année on pratique environ, en France, dans le domaine des organes :

  • 2.000 greffes de rein, 800 greffes de foie, 300 greffes de cœur, 90 greffes de poumons, 25 greffes de cœur-poumons, quelques greffes de pancréas ou d'intestin.Dans le domaine des tissus :
  • 4.500 greffes de cornée, des greffes d'os, de valves cardiaques, de vaisseaux ou de peau pour les grands brûlés.

n pratique environ, en France, dans le domaine des organes :

Publié le 25 Juin 2003
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Etablissement français des greffes, www.
Voir + de sources
efg.sante.fr, juin 2003.