DMLA : symptômes, dépistage et traitement

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 21 Mai 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Septembre 2015 : 11h31

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une affection de la zone centrale de la rétine. Les traitements actuels ne permettent pas de guérir mais de freiner, voire stopper son évolution. Il est donc impératif de se faire dépister précocement.

PUB

DMLA, dégénérescence maculaire liée à l'âge : quels sont les premiers symptômes qui doivent alerter ?

Une baisse d'acuité visuelle, une vision déformée ou gondolée, l'apparition d'une tache centrale : le scotome, ou encore la nécessité d'un meilleur éclairage pour lire sont les principaux signes de DMLA. Ils doivent amener à consulter un ophtalmologiste en urgence. Mais il ne faut pas attendre la manifestation de ces symptômes pour consulter. Un dépistage systématique par un examen du fond d'œil à partir de 55 ans est essentiel et à partir de 50 ans en cas d'antécédent familial. Ensuite, un suivi tous les ans permettra de prévenir tout risque de lésion.

PUB
PUB

Il existe deux formes de DMLA

La forme sèche de la DMLA

Elle évolue très lentement et se caractérise par une disparition progressive des photorécepteurs et des couches plus profondes de la rétine. A ce jour, il n'existe aucun traitement. On recommande parfois des compléments en vitamines antioxydantes pour ralentir sa progression.

La forme humide de la DMLA

C'est la forme la plus évolutive et la plus grave. Elle se définit par l'apparition de vaisseaux anormaux ou néovaisseaux au niveau de la macula, partie centrale de la rétine. Ils sont responsables d'œdèmes intrarétiniens et de micro-hémorragies, ce qui entraîne une baisse progressive et irréversible de l'acuité visuelle. Lorsqu'un œil est atteint, le risque de développer une DMLA à l'autre œil est de 42% dans les cinq années qui suivent. Heureusement, un dépistage précoce suivi d'une prise en charge permet de ralentir l'évolution de la maladie.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 21 Mai 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Septembre 2015 : 11h31
Source : Dossier de presse de la Société française d'ophtalmologie, Campagne nationale d'information et de dépistage de la DMLA, mai 2007
PUB
PUB
A lire aussi
Dégénérescence maculaire : le premier traitement de la forme la plus gravePublié le 10/10/2000 - 00h00

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une altération du centre de la rétine, provoquant une baisse de la vision, voire une cécité avec la forme la plus grave. Les praticiens étaient jusqu'à récemment complètement démunis face à l'évolution sévère de cette maladie....

Dégénérescence maculaire : diagnostic et traitementsPublié le 05/02/2002 - 00h00

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est, dans les pays occidentaux, la cause la plus fréquente de malvoyance chez les plus de 50 ans. Cette affection, particulièrement invalidante, entraîne une perte progressive de la vision centrale, c'est à dire du champ visuel permettant la visionfine. Seul un diagnostic précoce de la maladie peut permettre d'envisager un traitement qui n'est possible que dans la forme caractérisée par l'apparition de nouveaux vaisseaux sanguins. Les nouvelles perspectives de traitement apportent de grands espoirs pour l'amélioration ou la préservation...

DMLA : des traitements parfois très coûteux…Publié le 02/09/2013 - 07h36

La DMLA, initiales de dégénérescence maculaire liée à l'âge, est une maladie qui affecte la rétine et dont la fréquence ne cesse d’augmenter en raison du vieillissement de la population. Or on ne sait actuellement pas guérir cette maladie. En revanche, il existe des traitements, dont des...

Rétine : innovations pour y voir clairPublié le 19/05/2008 - 00h00

Concernant les maladies de la rétine, les innovations ont été très importantes ces dernières années, comme la mise au point de nouvelles classes de médicaments : les anti-VEGFs. Ceux-ci permettent de bloquer les processus néovasculaires. Explications.

Plus d'articles