Diabète gestationnel : les taux à ne pas dépasser

© Istock
Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît pendant la grossesse. Il peut être à l'origine de complications pour le bébé. C'est pourquoi la surveillance des glycémies chez la femme enceinte est essentielle.
Publicité

Comment faire le diagnostic d'un diabète gestationnel ?

Les glycémies doivent être surveillées de près, dès le début de la grossesse. Le diabète gestationnel apparaît plutôt au cours des deuxième et troisième trimestres de grossesse car les besoins en insuline sont accrus. Les glycémies ne doivent pas dépasser 1 g/l. Si ce n'est pas le cas, le médecin fait pratiquer une hyperglycémie provoquée par voie orale qui permet de faire un diagnostic de certitude de diabète gestationnel. Un régime strict est alors mis en place, ainsi qu'une surveillance rapprochée jusqu'à l'accouchement, en raison des risques de complications graves pour la mère et pour l'enfant.

Publicité
Publicité

Quels sont les risques du diabète gestationnel pour la maman et le bébé ?

Le diabète gestationnel transforme la grossesse en grossesse à risque, à la fois pour la maman et le bébé. Pour la mère, le risque majeur réside dans la prééclampsie, avec une hypertension artérielle et des œdèmes. La maman peut également être amenée à subir une césarienne si son bébé est trop gros. Le principal danger pour le fœtus est la macrosomie, c'est-à-dire que l'enfant présente un poids de naissance supérieur à 4 kg. Il peut aussi faire des hypoglycémies à la naissance. Le bébé comme la mère seront plus susceptibles de développer un diabète de type 2 par la suite.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 07 Septembre 2018 : 17h02
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :