Diabète : attention aux idées reçues !

Le diabète a beau être très fréquent, beaucoup d’idées fausses circulent encore à son propos.

Il faut les combattre, parce qu’elles nous empêchent d’avoir les bons réflexes contre cette maladie…

Selon l'OMS, 347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde. En France, on estime à 3 millions le nombre de personnes diabétiques. Des chiffres qui pourraient encore doubler d’ici vingt ans si l’on n’adopte pas un mode de vie plus sain.

Dans ce but, voici 4 idées reçues à combattre.

PUB

Idée reçue N°1 : le risque de développer un diabète n’est pas très élevé

Le diabète concerne 5% de la population globale, ce qui est déjà considérable. Et le risque augmente fortement avec l’âge : au-delà de 65 ans, 20% des personnes sont atteintes du diabète, donc une personne sur 5.

En d’autres termes, vue l’augmentation de l’espérance de vie, tout le monde est concerné par le diabète !

PUB
PUB

Idée reçue N°2 : le diabète n’est pas une maladie très grave

Certes, le diabète s’il est bien suivi et si la glycémie est stabilisée n’empêche pas de vivre une vie normale. C’est pourquoi il est facile de le considérer comme simplement un chiffre de plus après une prise de sang : quelque chose d’abstrait, qui ne présente pas de vrai danger.

Pourtant les complications du diabète sont fréquentes et peuvent être très sérieuses, allant jusqu’à la cécité (2% des malades ; 85% présentent des problèmes de vue) ou la nécessité d’amputer un membre (5 à 10% des diabétiques sont à risque).

Quant au risque de mortalité, à 5 ans, il est 1,45 fois plus élevé chez les personnes diabétiques que chez les personnes non diabétiques, et en majorté lié aux complications cardiovasculaires du diabète.

Mots-clés : Diabete, Maladie
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 14 Octobre 2013 : 08h01
Mis à jour le Mercredi 21 Octobre 2015 : 11h43
Source : INAMI - Le diabète en Belgique : état des lieux
La rédaction vous recommande sur Amazon :