Désir de grossesse : les tests sanguins à faire avant de tomber enceinte

Publié le 27 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Afin d’entamer une grossesse dans les meilleures conditions, quelques examens préconceptionnels permettent de diagnostiquer votre état de santé général et surtout de savoir si vous êtes immunisée contre certaines maladies qui peuvent s’avérer dangereuses pour le fœtus. La NFS par prise de sang est au cœur de ces précautions, afin que votre désir de grossesse débouche sur neuf mois sereins et un bébé en bonne santé.
PUB
© Istock

Désir d’enfant : la question du rhésus

La NFS, numération formule sanguine de son vrai nom ou encore plus simplement hémogramme, est l’un des premiers examens que votre médecin vous prescrira après votre consultation préconceptionnelle. Elle s’effectue très simplement par prise de sang : il s’agit donc d’un examen indolore (ou presque !) et rapide.

Concrètement, il s’agit de dénombrer les différents composants du sang afin de diagnostiquer une éventuelle anémie, une quelconque infection ou d’autres maladies qui pourraient impacter votre santé mais aussi celle du fœtus à venir. Globules blancs, globules rouges, plaquettes et autres sous-types de cellules sont comptabilisés et analysés en laboratoire.Cette prise de sang est capitale lorsque votre désir de grossesse se fait sentir, car elle permet en outre de déterminer le groupe sanguin de la future maman, mais aussi et surtout son rhésus. Car si son rhésus est incompatible avec celui du papa, la grossesse sera particulièrement surveillée : le fœtus risque en effet œdèmes, anémie, lésions cérébrales... Un traitement tout au long de la grossesse permet cependant à bébé de rester en bonne santé.

PUB

S’assurer de l’absence d'IST avant de tomber enceinte

Certaines IST, ou infections sexuellement transmissibles, peuvent se révéler particulièrement dangereuses pour le fœtus. Elles se détectent lors d’un test sanguin dont on obtient les résultats un à trois jours plus tard. C’est notamment le cas du sida, qui se transmet largement au futur bébé si l’un des parents est séropositif. Votre désir d’enfant doit alors s’accommoder de certaines précautions, comme un traitement particulier si la maman est atteinte ou une insémination artificielle s’il s’agit du papa.De moins en moins répandue, la syphilis est en revanche très nocive pour le fœtus, chez qui elle entraîne des problèmes de peau et des troubles neuromusculaires. Faites un simple test sanguin pour vous rassurer !

PUB

La toxoplasmose, un dépistage simple par prise de sang

La toxoplasmose fait partie des risques majeurs durant une grossesse, et les choses sont très différentes selon que la future maman est naturellement immunisée ou non. Avant de cesser toute contraception et de tomber enceinte, faites le test sanguin pour en avoir le cœur net : de toute façon, vous y serez obligée une fois bébé en route.Si vous êtes immunisée, vous n’avez pas de question à vous poser. Dans le cas contraire, il vous faudra veiller à adopter quelques nouvelles habitudes : une prise de sang chaque mois, éviter tout contact avec les chats, faire des échographies supplémentaires... L’objectif : épargner à bébé différents troubles (notamment oculaires) et malformations apportés par le parasite de la toxoplasmose.

La rédaction vous recommande sur Amazon :