Dépistage du cancer chez la femme

Publié le 29 Septembre 2004 à 2h00 par Dr Philippe Presles
Quelles sont les techniques de dépistage du cancer chez la femme ? e-sante.fr fait le point sur le dépistage du cancer du col de l'uterus, du cancer du sein, du cancer du côlon... Vous saurez tout sur la coloscopie, la mammographie, le frottis...
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

C'est dans l'année qui suit le premier rapport sexuel qu'il faut penser régulièrement à aller voir son médecin pour une consultation de dépistage, notamment pour le cancer du col. Il est en effet essentiel de se donner les moyens de dépister tôt les tumeurs cancéreuses, de manière à pouvoir les traiter efficacement et augmenter les chances de guérison. Deux cancers sont à surveiller de près à partir de 50 ans, celui du sein et celui du côlon.

Dépistage du cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l'uterus est complètement lié à un virus, le papilloma virus. Il s'agit donc d'une certaine manière d'une IST, c'est-à-dire d'une infection sexuellement transmissible. C'est la raison pour laquelle le dépistage commence dans l'année qui suit le premier rapport sexuel. Heureusement, cette infection est le plus souvent de courte durée et sans conséquence (elle peut se manifester par des condylomes ou crêtes de coq). C'est quand elle devient chronique que le risque de cancer survient.Pour le dépistage, le médecin va vous proposer de pratiquer un frottis annuel après les premiers rapports, renouvelé un an plus tard. Il sera ensuite répété tous les trois ans si les résultats sont normaux. En cas d'anomalie, d'autres explorations seront envisagées.Après 70 ans, si le suivi a été régulier et si les derniers frottis de dépistage ont été normaux, le dépistage deviendra inutile. Dans le cas contraire, il devra être poursuivi avec un frottis tous les trois ans.Aujourd'hui, il est possible de faire un test de détection du papilloma virus. Cependant, aucun consensus n'existe encore sur la façon de l'intégrer dans les protocoles de dépistage. Il faut donc voir cette question au cas par cas avec votre médecin.

Dépistage du cancer du sein

Pour le dépistage du cancer du sein, le médecin pratiquera une palpation des seins et, à partir de 50 ans, il vous prescrira une mammographie qui devra être renouvelée tous les deux ans. Vous pouvez également vous renseigner sur l'existence d'un dépistage organisé au niveau départemental. Le programme de dépistage est organisé jusqu'à l'âge de 74 ans.Au préalable, il vous posera des questions sur vos antécédents familiaux et vous demandera s'il existe des cas de cancer du sein dans votre famille en ligne directe (mère, grands-mères, tantes, soeurs ou fille). Dans deux cas, il pourra vous proposer une consultation de génétique pour la recherche de mutation génétique à risque (mutation BRCA1 et BRCA2) :

  • si dans votre famille, il existe trois cas de cancer du sein ou de l'ovaire,
  • ou s'il existe deux cas de cancer du sein dont un survenu avant 40 ans et/ou un bilatéral (concernant les deux seins).
ez également vous renseigner sur l'existence d'un dépistage organisé au niveau départemental. Le programme de dépistage est organisé jusqu'à l'âge de 74 ans.Au préalable, il vous posera des questions sur vos antécédents familiaux et vous demandera s'il existe des cas de cancer du sein dans votre famille en ligne directe (mère, grands-mères, tantes, soeurs ou fille). Dans deux cas, il pourra vous proposer une consultation de génétique pour la recherche de mutation génétique à risque (mutation BRCA1 et BRCA2) :

Dépistage du cancer du côlon

Pour le dépistage du cancer du côlon, le médecin vous posera des questions sur vos antécédents familiaux. Existe-t-il deux cas de cancer du côlon dans votre famille en ligne directe (parents, grands-parents, oncles et tantes, frères et soeurs) ? Dans votre famille, existe-t-il un cas de cancer du côlon avant l'âge de 60 ans ? Existe-t-il dans votre famille des cas de Polypose Adénomateuse Familiale (PAF) ou de Cancer Côlo Rectal Héréditaire sans Polypose (HNPCC) ? En cas de réponse par l'affirmative, le médecin vous proposera de pratiquer directement une coloscopie, à la recherche de polypes précancéreux, de manière à les réséquer à temps. Il vous demandera également si vous avez des antécédents personnels à risque pour vous prescrire également une coloscopie dans ces cas : Adénome du côlon, Cancer Colo Rectal, Rectocolite Ulcéro Hémorragique (RCUH), maladie de Crohn.En l'absence d'antécédents particuliers de cancer colorectal, votre médecin vous prescrira un Hémoccult, analyse de trois selles successives à la recherche de sang microscopique. La présence de sang dans les selles est en effet un signe précoce permettant de détecter nombre de cancers du côlon à un stade curable, si le test est effectué tous les deux ans. Il devra être réalisé jusqu'à l'âge de 74 ans. A savoir : si vous êtes concernée par les antécédents personnels et familiaux cités ci-dessus, il ne faut pas attendre d'avoir 50 ans pour consulter votre médecin traitant, mais lui en parler dès que vous en avez l'occasion pour qu'il puisse apprécier la nécessité de prescrire une coloscopie avant cet âge.

Dépistage des autres cancers

Le dépistage des autres cancers doit se faire à tout âge et dépend des signes d'appel.Pour la peau, c'est l'apparition ou la transformation d'un grain de beauté qui doit amener à consulter sans attendre.Pour la gorge, surtout si on a été fumeur, c'est toute transformation de la voix.Pour les poumons, c'est une toux qui dure, une douleur thoracique, une fatigue inhabituelle, surtout si l'on a été fumeur.

Se motiver réciproquement

Il est enfin très utile de savoir que votre mari doit faire, à partir de 50 ans, un dosage des PSA et un toucher rectal tous les ans (dépistage du cancer de la prostate), ainsi qu'un hémoccult tous les deux ans (dépistage du cancer du côlon). Il est en effet important de se pousser mutuellement au dépistage ! Finalement, ce qui compte, c'est de bien programmer ces examens dans son agenda.

Des informations complémentaires dans le numéro d'octobre de « Vivre Plus » actuellement en kiosque. Retrouvez également dans ce numéro, 130 pages d'idées et de conseils pratiques pour enrichir votre quotidien dans tous les domaines de la vie : santé, droit, tourisme, loisirs, vie sociale, etc.

Source : www.anaes.fr