Les dépenses de santé 2000 : progression de 6%

En 2000, les dépenses d'assurance maladie du régime général ont progressé de 5,9%. Cet accroissement est le double de l'objectif fixé par le Parlement. La part la plus importante de ce dérapage inquiétant revient aux prescriptions de médicaments, avec une augmentation de 11,8%.

Selon la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM) cette croissance record est bien supérieure à celle des années précédentes: de 3,1% en 1999 et de 4,3% en 1998.Ces résultats s'expliquent par une augmentation plus rapide que prévue des dépenses médicales en soins de ville, notamment en médicaments. En effet, avec une croissance de 11,8% par rapport à 1999, ces derniers contribuent le plus fortement à alourdir les dépenses. En comparaison, les honoraires médicaux et dentaires ont augmenté de 5,2% et les indemnités journalières de 8,8%. Désormais, la prescription médicamenteuse représente une charge financière pour l'Assurance maladie de 40% supérieure à celle des honoraires médicaux.

Face à ce dérapage préoccupant, le débat est relancé sur la pertinence de l'objectif national des dépenses en santé, systématiquement dépassé au cours des trois dernières années.Même si une rénovation du système semble nécessaire, Elisabeth Guigou lance déjà un appel à la responsabilité partagée autant des usagers, des professionnels de santé que des pouvoirs publics.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué de presse, 18 janvier 2001.