Crise d'appendicite : les étapes de l'opération

© Istock

L’appendicite ou crise d’appendicite sont les termes employés pour désigner une inflammation de l’appendice vermiforme, petite excroissance au niveau de l’intestin que l’on appelle aussi appendice iléo-cæcal. L’appendicite nécessite un traitement chirurgical, l’appendicectomie.

PUB

Appendicite : les symptômes qui doivent alerter

La crise d’appendicite très fréquente chez l’enfant peut aussi survenir chez l’adulte à tout âge. Elle se déclare généralement de façon soudaine. Les symptômes de l’appendicite sont : - des douleurs violentes dans la zone située entre le nombril et l’aine droite, c’est-à-dire dans la fosse iliaque, parfois précédées de douleurs au creux de l’estomac ou douleurs épigastriques ; - des nausées souvent accompagnées de vomissements ; - une constipation ou des diarrhées ; - une température pouvant atteindre 38,5 °C. La crise d’appendicite peut être confirmée à la simple palpation de la zone douloureuse dès lors qu’elle entraîne une défense, c'est-à-dire une contraction involontaire des muscles de l’abdomen. Une consultation médicale s’impose sans délai, voire un appel des services d’urgence, car il existe un risque réel de complication comme la péritonite.

PUB
PUB

L’opération chirurgicale pour traiter l’appendicite aiguë

L’appendicite aiguë peut provoquer une péritonite. L’une et l’autre nécessitent une intervention chirurgicale en urgence. Avant l’opération, le patient est soumis à un examen clinique. Un examen complémentaire est parfois souhaité afin d’écarter toute autre pathologie éventuelle pouvant entraîner une symptomatologie similaire. En effet, une inflammation de l’intestin peut être due à une appendicite, mais également à de nombreuses autres causes. Il importe donc d'identifier avec certitude l'origine des symptômes. Le traitement chirurgical de l’appendicite aiguë consiste en l’ablation de l’appendice. Cette opération est nommée appendicectomie. C’est un acte simple, fréquemment réalisé, qui entraîne rarement des complications.

Déroulement d’une appendicectomie

L’appendicectomie ne peut être réalisée qu’après avis de l’anesthésiste et chez un patient à jeun. Il existe deux manières d’opérer : - à l’aide d’une micro-caméra : c’est la cœlioscopie. Cette technique permet d’opérer le patient en effectuant de toutes petites incisions au niveau de l’abdomen ; - après avoir pratiqué une ouverture de quelques centimètres au niveau de la zone d’inflammation. C’est la technique d’opération la plus classique pour effectuer une appendicectomie. Les différentes étapes de l’opération sont les suivantes : - le patient est placé sous perfusion afin d’être hydraté en continu, puis on lui injecte des antalgiques et des antibiotiques ; - l’opération se déroule selon la technique choisie par le chirurgien, le jour même ou au plus tard le lendemain ; - l’appendice une fois prélevé est aussitôt analysé.Lorsque tout risque de complication est écarté, l’appendicectomie se déroule en ambulatoire. Le patient se présente à l’hôpital ou en clinique le matin à jeun et peut rentrer chez lui le soir même. Si besoin, il est hospitalisé pour une période plus longue qui n’excède généralement pas deux à trois jours.

Publié le 08 Janvier 2019
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : Appendicite aiguë, Société Nationale Française de Gastro-Entérologie
Le traitement de l’appendicite, Ameli.fr, 7 décembre 2018
La rédaction vous recommande sur Amazon :