COVID et Kawasaki : la maladie qui met “les veines en feu” explose aux USA

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), agence fédérale chargée de la protection de la santé publique aux USA, ont confirmé le lien entre le syndrome multi-inflammatoire chez les enfants, pathologie similaire à la maladie de Kawasaki, et le COVID-19. Les autorités sont d’autant plus attentives que le nombre de cas explosent à New York.
© Adobe Stock
Sommaire

La France n’est pas la seule à voir un nombre important d’enfants atteints du C OVID-19 présenter des symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki, un trouble vasculaire infantile rare. Les cas de cette pathologie, appelée syndrome multi-inflammatoire chez les enfants (MIS-C) aux USA, explosent également. 

MIS-C et COVID-19 : un lien confirmé

Depuis plusieurs semaines, les professionnels américains ont remarqué que des jeunes patients testés positifs au SARS-COV-2 présentaient également des troubles cardiaques, une f orte fièvre, des douleurs abdominales ou encore des plaques rouges.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) se sont penchés sur ce syndrome mystérieux qu'ils ont renommé MIS-C. Pour eux, pas de doute : il y a un lien entre l’apparition de cette maladie rare et le coronavirus.

Le maire de New York Bill de Blasio a expliqué lors de son point presse du 18 mai 2020 "Les CDC ont confirmé un lien avec COVID-19. C'est important, nous l'avons supposé, mais ils ont fait des recherches supplémentaires pour le confirmer à 100% et publié une définition nationale". L'intérêt de l’élu de la Grosse Pomme pour les travaux menés sur ce syndrome n’est pas anodin. Le nombre d’enfants hospitalisés avec cette maladie ne cesse de gonfler dans sa ville.

Maladie de Kawasaki : 147 cas à New York

Le département de la santé de la ville de New York rapportait, le 18 mai, 147 cas d’enfants atteints de ce syndrome similaire à la maladie de Kawasaki. 69 de ces petits patients ont été testés positifs au COVID-19 ou avaient des anticorps dans leur organisme. 

Malheureusement, un enfant de 5 ans souffrant de cette pathologie rare est mort le 7 mai. Le gouverneur Andrew Cuomo a demandé l’ouverture d’une enquête auprès de ses services de santé car au moins deux autres décès d’enfants sont soupçonnés être liés au MIS-C.


New York n’est pas la seule à faire face à une hausse importante du nombre de cas aux USA. Près de la moitié des États du pays observent une tendance similaire, comme le New Jersey et le Connecticut.  

Le New Jersey a par exemple confirmé 11 cas positifs d'enfants atteints de MIS-C, dont neuf testés positifs pour COVID-19. Ils ont entre 3 et 18 ans. Par ailleurs, un jeune patient est décédé des suites de cette pathologie.

La Côte d’Ouest n’est pas épargnée. Los Angeles recense 4 enfants diagnostiqués avec ce syndrome rare, également testés aussi positifs au COVID-19. 21 autres cas potentiels sont en cours études. Parmi ces 25 malades, trois ont été admis en soins intensifs pédiatriques. "Aucun décès n'a été signalé. Mais comme les gens l'ont noté, il s'agit d'une maladie très grave - bien que très rare chez les enfants", a expliqué Barbara Ferrer, directrice de la santé publique de Los Angeles.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.