Ganglion : les signes qui doivent alerter

Publié le 14 Août 2018 par La Rédaction E-Santé
La présence d'un ganglion augmenté de volume est le plus souvent signe d'une infection bénigne, mais certains signes doivent alerter et amener à consulter pour pratiquer des examens complémentaires.
PUB
© Istock

Quelles sont les principales causes d'augmentation de volume des ganglions ?

PUB

La première cause à rechercher, lorsqu'un ganglion grossit, est l'infection. Si le ganglion est au niveau du cou ou sous la mâchoire, il s'agit le plus souvent d'une infection ORL ou dentaire bénigne. S'il est au niveau de l'aisselle, on recherche une infection cutanée de la jambe ou des parties génitales. S'il se situe au niveau axillaire, on s'orientera vers une atteinte du bras ou de la main. Généralement, des signes accompagnent ces adénopathies et permettent un diagnostic aisé. Les ganglions diminuent alors de volume en quelques jours, avec la disparition de l'infection.

PUB

Quand faut-il s'inquiéter si un ganglion augmente de volume ?

Le premier signe qui doit alerter face à un gros ganglion est sa persistance au-delà de 3 semaines. Son aspect induré, fixe et indolore doit aussi pousser à faire des examens complémentaires. Il peut en effet être le signe d'une pathologie grave comme un cancer du sein, un lymphome, un cancer de la sphère ORL ou un mélanome. Certaines infections chroniques comme le VIH peuvent aussi se manifester par des adénopathies multiples et durables. Au niveau de l'aine, un examen attentif est conseillé pour ne pas le confondre avec une hernie inguinale qui peut avoir un aspect similaire.

La rédaction vous recommande sur Amazon :