Coronavirus : est-ce que je peux continuer à allaiter ?

Face à l’épidémie de Coronavirus, on ne peut s’empêcher de s’inquiéter… surtout si on a un bébé à la maison ? Peut-on lui transmettre la COVID-19 en l'allaitant, si on est contaminé ? Faut-il arrêter de lui donner le sein ? On fait le point.
© Istock

Ecouter l'article :

Une des principales raisons d’allaiter est de vouloir offrir le meilleur départ possible à son enfant. Alors l’épidémie de Coronavirus, doit-elle pousser les mamans à se tourner vers les biberons ou encore le lait infantile ?

Pas de SARS CoV-2 dans le lait maternel

Le nouveau virus venu de Chine est très contagieux et fait de nombreuses victimes à travers le monde. Toutefois, une bonne nouvelle pour les mamans allaitantes. Une étude menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue scientifique The Lancet qu’aucune trace du SARS CoV 2 n’a été retrouvée dans le lait maternel des mamans contaminées. Ces germes virulents n’étaient pas, non plus, présents dans le liquide amniotique ou le cordon ombilical des femmes qui venaient d’accoucher. 

Claude Didierjean-Jouveau, animatrice au sein de la Leche League et auteure de nombreux ouvrages sur l'allaitement, confirme "Tous les experts et professionnels de santé assurent que le nouveau coronavirus n’est pas dans le lait maternel. Ainsi, si la maman contaminée est capable physiquement, elle peut continuer à donner le sein sans problème". 

La spécialiste remarque “d’un point de vue biologique, il est important de poursuivre. Les anticorps de la maman sont présents dans le lait. Ainsi, si elle en a développé, son enfant en profitera”.


Des précautions sont à prendre

Toutefois, des précautions sont à prendre. En effet, si le virus n'est pas dans le lait maternel, il est possible d’infecter bébé en le touchant ou en toussant à proximité de lui. Il est ainsi indispensable de porter un masque si on présente des signes grippaux, tousser dans son coude ou encore de se laver les mains très régulièrement.

“Ces gestes barrières contre la maladie sont à effectuer à chaque tétée, mais également à chaque soin apporté au bébé. Il est important de se laver les mains avant et après à chaque fois pour éviter de contaminer le petit” précise l’experte en allaitement. 

Si la grande majorité des mineurs semblent bien résister au SARS-CoV-2, une récente étude mettait en lumière l’existence de cas graves de la COVID-19 chez les enfants dont une partie d'entre eux avaient moins de 12 mois.

Le stress du confinement peut-il modifier le lait ?

Cette période de confinement n’est pas simple à gérer pour les nerfs. Et si le virus n’affecte pas la qualité du lait maternel, le stress peut-il le rendre moins bon ? Claude Didierjean-Jouveau “Le stress n’a pas d’impact sur la fabrication du lait, ni sa qualité. Toutefois, on sait que lors de fortes angoisses ou d'un choc - comme des deuils - les mamans peuvent rencontrer des difficultés lors de l’éjection du lait. Il sortira difficilement lors des tétées”. Tirer son lait ne résoudra pas ce souci. “Le seul moyen est d’essayer de se détendre : prendre un bain chaud, faire du peau à peau avec son bébé, faire une activité (en intérieur) qu’on aime et qui change les idées…”

Avec le confinement, les animatrices d’ateliers d’allaitement ont été obligées d’annuler leurs réunions et de nombreuses sage-femmes libérales ont dû reporter leurs rendez-vous non-urgents. Toutefois, les mamans qui rencontrent des difficultés pour allaiter leur nourrisson, ne doivent pas se laisser coincer par cet isolement : "Elles ne doivent pas hésiter à faire part de leurs problèmes. Elles peuvent téléphoner, envoyer des mails. Il y a également les visioconférences. Beaucoup d’animatrices organisent des réunions virtuelles. Les nouvelles technologies permettent de rester informé et maintenir un canal d’échange", rappelle l'experte.

Photo : les gestes barrières à suivre pendant l'épidémie

Photo : les gestes barrières à suivre pendant l'épidémie

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Claude Didierjean-Jouveau, porte-parole de la Leche League France
Coronavirus et allaitement, Leche League