L'allaitement au sein, une protection contre l'asthme

Les bénéfices apportés par l'allaitement au sein sont nombreux et bien reconnus par la communauté scientifique et médicale. En revanche, les avantages apportées par l'alimentation maternelle en ce qui concerne la prévention des maladies allergiques et de l'asthme sont encore discutés. Tandis que certaines études n'observent pas d'effet préventif, d'autres trouvent que l'allaitement réduit le risque d'asthme chez l'enfant.
PUB

L'asthme est une maladie qui prend beaucoup d'ampleur dans les pays développés. Ainsi, toutes les pistes et toutes les mesures susceptibles de renverser cette tendance doivent être attentivement étudiées.

Afin de déterminer les effets de l'allaitement au sein sur la survenue ultérieure d'un asthme chez l'enfant, une analyse a regroupé l'ensemble des études portant sur ce sujet. Les conclusions montrent que l'alimentation au sein durant les trois premiers mois de vie, et plus spécialement chez les enfants issus d'une famille atopique ou allergique, exerce un effet protecteur contre l'asthme. Il est donc probable que l'exclusion des allergènes alimentaires non maternels ou l'effet immunomodulateur du lait maternel soit capable de réduire le risque asthmatique. Reste à élucider les mécanismes exacts, mais ces résultats vont en faveur d'une promotion de l'allaitement.

PUB
PUB

Le cas d'une mère asthmatique

Parallèlement, une autre équipe de chercheurs a regardé si l'asthme de la mère était un facteur important influant sur l'effet protecteur de l'allaitement. Ils montrent que cette relation dépend de la présence d'asthme maternel et de l'âge de l'enfant. Ainsi, les enfants de moins de trois ans ayant été allaités présentent moins de sifflements que ceux qui ne l'ont pas été, que la mère soit ou non asthmatique. En revanche à partir de 6 ans, les enfants qui ont été allaités pendant une durée prolongée présentent plus souvent un asthme si la mère est asthmatique. En effet, 42% des enfants de 6 -13 ans présentent un asthme s'ils ont été allaités pendant plus de quatre mois par une mère asthmatique, contre 16% des enfants allaités par une mère non asthmatique.L'âge de l'enfant et le statut asthmatique de la mère sont donc des facteurs importants. L'allaitement exerce un effet protecteur sur la survenue de sifflements chez le petit enfant, mais il est associé à une augmentation du risque d'asthme chez l'enfant de plus de 6ans lorsque la mère est asthmatique.

Publié le 23 Novembre 2001
Auteur(s) : Dr Philippe Presles