Coronavirus : bijoux, faux ongles, vernis, de vrais nids à SARS CoV-2 !

En cette période d'épidémie de COVID-19, nous faisons attention à bien suivre les gestes barrières : rester chez soi, tousser dans son coude, se laver les mains... Mais nous oublions parfois que nous avons en permanence sur nous de vrais nids à microbes : nos bijoux et nos faux-ongles !
© Istock

Ecouter l'article :

Nous savons désormais que le SARS CoV-2 est capable de survivre jusqu’à 3 jours sur certaines surfaces. Alors attention à vos bagues, bracelets, montres, colliers ! Le nouveau coronavirus - et les germes de manière générale - adorent se nicher dans nos bijoux.

Il vaut mieux ranger ses bijoux le temps de l'épidémie.

Outre le confinement, un des principaux gestes barrières contre la propagation de la COVID-19 est de se laver les mains. Toutefois, si on respecte bien les consignes en se nettoyant les mains à l’eau et au savon (de préférence liquide) pendant au moins 30 secondes, on oublie souvent une étape importante : enlever ses bijoux. Ils sont en effet de vrais nids à microbes."Les soignants ont - de tout temps - la consigne de ne pas porter de bijoux lorsqu’ils travaillent. Les bagues et les bracelets, mais également les colliers et les boucles d’oreilles. Ils peuvent être source de contamination. Il serait bien d’étendre cette consigne à toute la population pendant l’épidémie", explique le Docteur Anne-Christine Della Valle.

Pour les personnes qui ne veulent pas se séparer des "joyaux" qu’elles chérissent par-dessus tout, la désinfection n’est pas la solution la plus adaptée. "Ce n’est pas très efficace. Il faudrait les désinfecter très régulièrement. Ce n’est pas simple". Et pas forcément bon pour les bijoux. Ainsi que cela soit pour son alliance, son bracelet préféré ou soi, il est préférable de ranger ses trésors dans une boîte le temps de l'épidémie.


Attention à vos ongles aussi !

En plus de se défaire de ses bijoux préférés, il faut enlever son vernis et sa french manucure. “Il faut éviter d’avoir du vernis sur ses ongles. C’est un support pour les bactéries, d’autant plus s’il est écaillé. Il en est de même pour la colle des faux ongles. En plus, ils ont aussi du vernis”.

Et même nu, les ongles peuvent encore poser problème. En effet, ils se révèlent des incubateurs en puissance en raison des saletés qui se glissent dessous et de l’humidité. Des chercheurs de l’université Aston de Birmingham en 2007 avaient en effet découvert en 2007 que des bactéries potentiellement nocives se trouvaient dans 24% des coupures d’ongles des hommes récupérées et 15% chez celles celles femmes.

“Pour éviter une contamination, il faut couper ses ongles courts” ajoute la praticienne. Pour rappel, quand on se lave les mains avec du savon, il est recommandé de ne pas oublier de se frotter les ongles, ou d’utiliser une petite brosse, pour éliminer les impuretés présentes.

Coronavirus : bien laver ses écharpes et foulards

En l’absence de masques, de nombreuses personnes ont le réflexe de se mettre un foulard ou une écharpe au niveau du nez ou la bouche. Cette “barrière” tient plus du placebo rassurant que d’une véritable mesure protectrice.

En revanche, elle transforme nos précieux fichus en nids à microbes. “Il faut penser à les laver régulièrement”, précise la praticienne. Et de préférence, si le tissu le supporte opter pour un programme à 40 degrés ou plus. “Les lavages à 30 degrés sont à peu trop froids pour tuer les microbes”, précise la médecin.

Infographie : les gestes barrières à suivre

Infographie : les gestes barrières à suivre

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Dr Della Valle
Coronavirus : comment bien se laver les mains, gouvernement.fr, 10 mars 2020