Comment soigne-t-on un zona ?

© Istock

Le zona est une maladie due au même virus que celui de la varicelle, l’Herpes zoster.

C’est ainsi qu’environ 25% des personnes qui ont eu une varicelle dans leur enfance développeront ultérieurement un zona.

Quels sont les symptômes du zona et comment le soigner ?

Publicité

Zona et varicelle : c’est le même virus

Seules les personnes qui ont eu la varicelle durant leur enfance peuvent développer un zona.

En effet, après avoir pénétré dans l’organisme, le virus Herpes zoster à l’origine de la varicelle reste latent dans un ganglion jusqu’à ce qu’une baisse du système immunitaire (cancer, sida, traitement par corticostéroïdes…) contribue à le réactiver, provoquant l’apparition d’un zona.

Mais il faut savoir que le simple vieillissement, en affaiblissant l’organisme, peut être responsable de la réactivation de ce virus.

C’est ainsi que le zona est très fréquent chez les personnes âgées : la moitié des plus de 85 ans ont développé un zona.

À savoir :

Le zona n’est pas contagieux.

En revanche, le liquide à l’intérieur des vésicules contient des particules du virus de la varicelle, au contact duquel (par muqueuse), une personne qui n’a jamais eu la varicelle peut la développer. Attention donc !

Quels sont les symptômes du zona ?

Le zona se manifeste essentiellement par des éruptions cutanées et des douleurslocalisées le long d’un nerf ou d’un ganglion atteint. N’importe quelle partie du corps peut être touchée, même si le thorax et le visage sont plus souvent atteints.

Publicité
Publicité

Les douleurs (parfois très intenses et de type brûlures, picotements, sensibilité accrue) précèdent les lésions cutanées : rougeurs puis vésicules entraînant des démangeaisons et ressemblant aux boutons de la varicelle. Elles formeront ensuite des croûtes.

Parfois de la fièvre et des maux de tête surviennent en plus de la fatigue.

Les symptômes du zona durent 2 à 3 semaines.

À savoir :

La douleur peut parfois persister des mois, voire des années : on parle dedouleur post-zostérienne ou névralgique.

Le risque augmente avec l’âge.

Il existe d’autres complications rares : oculaire, méningite non bactérienne, encéphalite…

 
Mots-clés : Zona, Varicelle, Virus
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Mars 2013 : 10h53
Source : Dermatonet.com. Centre Duke, Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Éditions Robert Laffont. DGS, Vaccination contre le zona, 2012, http://www.inpes.sante.fr