Comment bien choisir votre oreiller ?

Chaque matin, vous vous réveillez avec la nuque endolorie et la sensation de ne pas avoir « bien » dormi. Le coupable est peut-être votre oreiller. Parce qu’une qualité de sommeil est indispensable pour une bonne santé, il est temps de bien choisir celui qui vous accompagnera dans vos nuits. 4 conseils pour vous y aider.

. Conseil n°1 : tout dépend de votre position de sommeil

Nous avons tous des habitudes et des positions que nous prenons spontanément pendant la nuit.

. Si vous dormez sur le dos, il est préférable que votre oreiller soit suffisamment ferme et mi-épais (9 à 10cm de hauteur) pour garantir un bon maintien de votre nuque.

. Si vous dormez sur le ventre, vous aurez à vous tourner vers un oreiller fin (pas plus de 8cm) et si possible conçu dans une mousse à mémoire de forme car dans cette position, les points de pression au niveau de la nuque et de la tête sont nombreux.

. Si vous dormez sur le côté, préférez le plutôt souple et volumineux. Votre oreiller doit pouvoir combler l’espace entre votre nuque et votre matelas.

Le mieux : pour savoir si un oreiller vous convient, vous ne devez ressentir aucune douleur en vous couchant dessus, aucun point de pression, ni même de tension pendant la nuit, et aucune contracture au réveil.

Pour vous aider à vous y retrouver, la marque française « Mon oreiller&Moi » propose une importante gamme d’oreillers fabriqués en Europe et certifiés Oeko-Tex et un questionnaire pour vous guider.

. Conseil n°2 : quel remplissage choisir ?

Tout dépend encore une fois de votre morphologie, de vos habitudes de sommeil mais aussi de vos préférences.

Ainsi :

- l’oreiller en synthétique favorise la récupération musculaire et soulage les points de pression au niveau de la tête, de la nuque et de la colonne vertébrale s’il est de bonne qualité. Facile à entretenir et lavable en machine, le mieux demeure le garnissage à fibres polyester siliconées creuses pour un confort optimal.

- l’oreiller en plumes et duvet offre un maximum de confort avec un gonflant et un moelleux difficile à égaler. Malléables, très souples, ces oreillers naturels de toutes tailles soutiennent efficacement la tête et le cou, sans créer de tensions sur la colonne vertébrale. Sans oublier qu’ils sont parfaits pour les personnes qui ont tendance à transpirer beaucoup la nuit.

- l’oreiller en mousse à mémoire de forme  est à privilégier si vous faites partie des personnes qui ont besoin de soulager leurs douleurs musculaires et articulaires au niveau de la région des cervicales.

. Conseil n°3 : oreiller à mémoire de forme, oui, mais lequel ?

Tout le monde en parle mais vous ne savez pas si cela est fait pour vous et surtout comment le choisir. Particulièrement recommandés pour les personnes souffrant de douleurs cervicales ou dorsales, il est préférable d’acquérir un oreiller de qualité. Comment ? En veillant à ce qu’il soit réalisé entièrement en mousse à mémoire de forme polyuréthane viscoélastique d’une densité d’au moins 50kg/m3. Ainsi, votre cou sera parfaitement maintenu toute la nuit.

. Conseil n°4 : le changer tous les 3 ans

Chacun sait qu’une literie se change environ tous les dix ans. Mais qu’en est-il de ses oreillers ? En théorie, la durée de vie moyenne est de 3 ans. Une durée de vie qui peut évoluer en fonction de la matière et de la qualité : de 6 mois pour un oreiller synthétique de mauvaise qualité à 8 ans pour un excellent oreiller à plumes.

Ensuite, en pratique, des signes ne trompent pas. Si votre oreiller a perdu sa « forme », ou si vous sentez que vos cervicales sont moins soutenues avec des tensions au réveil, il est temps d’y penser.

 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :