Côlon irritable : définition et traitements

Publié le 20 Octobre 2018 par La Rédaction E-Santé
Le syndrome de l’intestin ou côlon irritable est un trouble qui entraîne des problèmes de digestion. La plupart des médecins s’accordent à dire que cette pathologie a une importante composante psychologique, mais les traitements qui existent restent assez peu efficaces. Alors, lorsqu’on souffre de cette colite, quel traitement peut véritablement nous aider ?
PUB
© Istock

Syndrome du côlon irritable : définition et symptômes

Le syndrome du côlon irritable, ou colopathie fonctionnelle, est une pathologie bénigne du côlon. Il peut être à l’origine de symptômes surprenants, un mal de dos.

Certains facteurs peuvent favoriser le syndrome du côlon irritable, ou syndrome de l’intestin irritable, par exemple un déséquilibre alimentaire, une infection intestinale, voire l’anxiété et le stress. Toutefois, ses causes sont encore mal identifiées. Le syndrome du côlon irritable perturbe la vie des patients au quotidien et se manifeste par les symptômes suivants : 

PUB
  • des diarrhées et/ou une constipation,
  • des gonflements abdominaux,
  • des maux de ventre qui apparaissent après les repas.

D'autres symptômes, plus variables, peuvent survenir chez certaines personnes :

PUB
  • un sommeil perturbé, 
  • des migraines, 
  • des aigreurs d’estomac, 
  • des nausées, 
  • un syndrome du canal carpien,
  • des lombalgies (mal au bas du dos).
PUB

Syndrome du côlon irritable et alimentation

Avant même de chercher un traitement, la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable passe par la mise en place d’une alimentation adaptée. Il est essentiel de déterminer quels sont les aliments qui déclenchent des malaises pour pouvoir les éliminer de son alimentation. Par ailleurs, il faudra faire en sorte d’augmenter sa consommation d’aliments riches en fibres solubles (oranges, pamplemousses, carottes, pommes de terre, flocons d’avoine, farine d’orge, etc.) tout en limitant celle de fibres non solubles (blé notamment). De même, limitez votre consommation de matières grasses et celle d’aliments susceptibles de générer des ballonnements. Ces aliments sont généralement les légumineuses et les crucifères (les choux), les produits laitiers (chez les personnes intolérantes au lactose), les produits light qui contiennent des édulcorants et les aliments riches en fructose (comme les pommes non pelées, les figues et les dattes). Evitez également de consommer de l’alcool, des boissons contenant de la caféine et du chocolat, mais buvez de l’eau régulièrement. Limitez aussi l’utilisation des épices pimentées. Quoi qu’il en soit, mangez à heures régulières en prenant soin de bien mâcher à chaque bouchée.

Luttez contre le stress en cas de côlon irritable

Le stress joue un rôle primordial en cas de syndrome de l’intestin irritable. Toutes les techniques susceptibles de nous aider à réduire le stress peuvent donc être utiles pour soulager les problèmes de digestion. Vous pouvez pratiquer des exercices de relaxation, faire de la sophrologie, du yoga, des séances d’hypnose ericksonienne, du taï-chi-chuan, du qi gong, de la méditation, etc. Le simple fait d’échanger avec d’autres personnes souffrant des mêmes troubles que soi peut également aider. A noter que certaines personnes parviennent à éliminer efficacement le stress en faisant du sport (au moins 20 minutes trois fois par semaine), ce qui a en plus l’intérêt de lutter contre la constipation.

Traitements contre les symptômes du côlon irritable

Les traitements utilisés en cas de syndrome du côlon irritable sont destinés à lutter contre les symptômes. On peut aussi bien se tourner vers des médicaments (sur prescription médicale) que vers des solutions plus naturelles. En cas de crampes d’estomac, on recommande deux traitements disponibles en vente libre en pharmacie : le phloroglucinol (Spasfon®) et l’alvérine citrate (Météospasmyl®). Il est néanmoins envisageable d’avoir recours à l’huile essentielle de menthe poivrée qui est antalgique et anti-inflammatoire. Demandez conseil à un professionnel pour l’utiliser au mieux. Par ailleurs, pour une action globale sur le terrain vous pouvez utiliser des probiotiques qui réduisent efficacement le nombre de crises en rééquilibrant la flore intestinale.

La rédaction vous recommande sur Amazon :