La coelioscopie : deux en un
Sommaire

Comment se déroule l'examen ?

L'hospitalisation se fait généralement la veille de l'intervention. La durée du séjour varie de un à cinq jours en cas d'opération. Une fois endormie, le chirurgien insuffle du gaz carbonique dans la paroi abdominale à l'aide d'une aiguille, afin de distendre le ventre et de séparer les viscères naturellement collés les uns aux autres. Ensuite, à hauteur du nombril une minuscule incision est réalisée pour y glisser un tube optique. Le cas échéant, d'autres incisions sont réalisées pour introduire des instruments chirurgicaux spéciaux (laser, appareil d'éléctrocoagulation) et effectuer une intervention.Généralement bien tolérée, la coelioscopie n'entraîne pas de douleurs importantes au réveil. Un certain ballonnement peut se faire sentir durant les 24 heures en raison d'un peu de gaz persistant dans l'abdomen, ainsi qu'un gêne passagère au niveau des incisions.On observe parfois des pertes de sang dues aux interventions effectuées dans l'utérus et quelques brûlures lors des mictions à cause de la sonde vésicale.

Cette technique est contre-indiquée en cas de maladie cardiaque, d'hypertension importante ou d'insuffisance respiratoire sérieuse à cause du gonflement de l'abdomen, qui en comprimant le diaphragme pourrait avoir des conséquences fonctionnelles sur le coeur et les poumons.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :