Clitoris : il n’y aurait pas de taille "normale"

© Istock

La taille du clitoris ne peut pas être standardisée, selon des chercheurs suisses. De même que la vulve varierait en fonction des caractéristiques individuelles de chaque femme.

Publicité

Il n'existerait pas une taille "standard" de clitoris. C'est la conclusion d'une étude réalisée à l'Hôpital cantonal de Lucerne (Suisse). Entre août 2015 et avril 2017, lesclitoris de plus de 650 femmes ont été mesurés. Les patientes, de type caucasien, étaient âgées de 15 à 84 ans. Aucune d'entre elle n'était enceinte, sous traitement hormonal (pilule exclue) ou n'était atteinte d'une maladie chronique de la vulve. Résultats :

Publicité
Publicité
  • Les femmes les plus âgées avaient un clitoris, un périnée et des petites lèvres, plus petits.
  • Les femmes à l'indice de masse corporel (IMC) élevé avaient un clitoris plus long et des grandes lèvres plus épaisses.
  • Les femmes ayant accouché par voie naturelle des grandes lèvres plus longues.

Les liens établis entre la taille du clitoris et les caractéristiques de chaque femme (IMC, grossesse, âge) ont conduit les chercheurs à affirmer que "les mesures des organes génitaux féminins externes (...) doivent plutôt être interprétées sur une base individuelle plutôt que comme critères diagnostics irréfutables".

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à se laisser tenter par les opérations de chirugie intime. La nymphoplastie consiste à réduire la taille des petites lèvres. Les chirugiens proposent également d'augmenter la taille des grandes lèvres, via la technique du lipofilling. On prélève de la graisse sur le corps de la patiente et on le transfére à un autre endroit de son anatomie, ici les grandes lèvres. C'est la même technique qui peut être utilisée lors d'une augmentation mammaire. La réduction du capuchon clitoridien permet de réduire la longueur et l'épaisseur du clitoris.

Lors des préliminaires chez la femme, le clitoris se révèle être la zone érogène par excellence. En raison de ses nombreuses terminaisons nerveuses, il est extrêmement sensible. Une sensibilité décuplée par la taille ? Difficile de l’affirmer.Des études dans le domaine de la santé sexuelle ont été menées, pour déterminer s’il y a un rapport entre orgasme clitoridien et taille du clitoris, sans donner de résultats convaincants.

Pourquoi ? Car ces études sont peu nombreuses et portent sur un nombre relativement faible de femmes, de sorte qu’elles ne sont pas représentatives. Par ailleurs, mesurer l’intensité de l’orgasme, la rapidité de sa survenue est très difficile. Et subjectif. Les études apportent donc des résultats divergents, contradictoires, invoquant comme autre critère de l’orgasme la position du clitoris par rapport au vagin, bien davantage que sa taille.

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Lundi 02 Juillet 2018 : 12h44
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Mardi 03 Juillet 2018 : 09h15
Source : "Measurements of a “normal vulva” in women aged 15-84: A cross-sectional prospective single centre study", Anne KREKLAU, Inês VAZ, Florian OEHME, Fabienne STRUB, Ruth BRECHBÜHL, Corina CHRISTMANN, Andreas GÜNTHERT, 2018 
PUB
PUB