Ces choses incroyables trouvées dans des vagins en 2017

© Adobe Stock

De la bougie au réflecteur de vélo, de nombreux objets étranges ont été retirés du vagin des Américaines en 2017. 

PUB

Ecouteurs, savons, baguettes magiques… Les médecins urgentistes sont parfois amenés à extraire des objets inhabituels des orifices de leurs patients. En témoigne la liste des corps étrangers retrouvés dans le vagin de femmes américaines en 2017. Publiée par le blog Adequate Man, elle suscite autant le sourire que la perplexité.

Cette liste s'appuie sur la base de données de la Commission américaine pour la sécurité des consommateurs. Et en 2017, les Américaines ont su se montrer créatives. L'une d'entre elles s'est présentée aux urgences avec… un téléphone et de l'argent dans le vagin. Interrogée par les médecins, la patiente a expliqué que son partenaire avait inséré les objets au cours d'un rapport sexuel.

PUB
PUB

D'autres femmes se sont débrouillées par elles-mêmes, s'aidant de bougies, réflecteurs de vélo, d'écouteurs et même d'une baguette magique pour enfants. Prenant parfois des risques inconsidérés, puisqu'un bout de métal rouillé a été extrait par les médecins.

L'absence du mari…

La perle des maladresses revient tout de même à cette patiente qui a décidé d'utiliser des pierres de massage intime. Le fil reliant les 15 cailloux entre eux s'est brisé. L'un d'entre eux n'a pas pu être retrouvé.

Certains rapports évoquent plus la naïveté. C'est le cas d'une femme qui a voulu se rendre à la piscine en période de règles. Dédaignant le tampon, elle a choisi de s'insérer une éponge de cuisine dans le vagin.

Les explications sont rarement données par la base de données. Il faut tout de même saluer la franchise d'une patiente. Consultant à cause d'une balle en silicone coincée dans son vagin, elle a choisi l'honnêteté : le jouet lui servait quand son mari était en déplacement professionnel.

Les hommes ne sont pas épargnés par ces accidents. Trombones, fourchettes et câbles ont dû être retirés des membres virils de plusieurs Américains.

Faites preuve de compassion

Le vagin mesure 8 à 12 centimètres en moyenne. Ces insertions excèdent donc, de loin, les capacités du corps humain. Ce qui expliquerait peut-être pourquoi ces mésaventures ont fini aux urgences. Mais qu'est-ce qui pousse les gens à tenter de telles expériences ?

Une étude réalisée en 2012 par des chercheurs de l'hôpital général du Massachussetts (Etats-Unis) apporte une piste de compréhension. Plusieurs pathologies mentales peuvent provoquer la polyembolokoilamanie(la manie de s'insérer des corps étrangers dans les orifices), comme une dépression ou un trouble borderline...mais aussi une simple curiosité.

Les chercheurs soulignent donc que, face à ces étranges expériences, les professionnels de santé feraient bien d'afficher un visage impassible. Seule la compassion peut aider à identifier le trouble et le prendre en charge. Les aventurières auraient, de leur côté, tout intérêt à se rappeler que si un objet n'est pas fait pour être insérer dans le vagin, mieux vaut s'abstenir.

L'ovariectomie expliquée en vidéo

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 29 Décembre 2017 : 10h41
PUB
PUB

Contenus sponsorisés