Ce qui se passe dans votre corps quand vous arrêtez de fumer
Sommaire

L'humeur en prend un coup

Le sevrage tabagique peut induire stress et irritabilité, surtout lorsque le corps n'est pas encore débarrassé de sa dépendance. Le Pr Dautzenberg compare les récepteurs nicotiniques à des "chiens aboyant pour avoir leur croquette". La croquette, c'est le substitut.

"Si on compense bien en nicotine, on peut faire arrêter quelqu'un qui change de travail ou qui déménage", illustre le pneumologue. Le tout, c'est de trouver la bonne dose. Ces frustrations offrent aussi l'opportunité de prendre du recul, d'identifier les sources d'agacement et de les gérer.

Les cas de déprime sont, en revanche, à prendre au sérieux. Si vous arrêtez de fumer et que vous avez des antécédents psychiatriques, n'hésitez pas à en parler à votre médecin, qui vous proposera un accompagnement personnalisé.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.