Ce que l'état de vos seins révèle de votre santé

Publié le 19 Juin 2019 à 16h32 par Julie Giorgetta, journaliste santé
Validé par : Dr Laetitia Gaujal, Sénologue
Un changement d’aspect de vos seins, de couleur ou encore des démangeaisons doivent vous alerter parce qu’ils peuvent être le signe de pathologies plus ou moins graves. Tour d’horizon des symptômes fréquemment observés et leur signification avec l’aide du Dr Laetitia Gaujal, praticienne hospitalière en chirurgie gynécologique et sénologique au centre hospitalier de Saint-Denis et à l’Institut Curie.
© Istock

Un écoulement mamelonnaire

L’écoulement mamelonnaire désigne une fuite de liquide de l’un ou des deux mamelons. S’il est bénin la plupart du temps, il peut néanmoins être provoqué par diverses affections auxquelles il est primordial de prêter attention. Il faut savoir que, selon la cause de l’écoulement du mamelon, son apparence peut varier.

Alors, à partir de quel moment doit-on s’inquiéter ? Devant un écoulement sanglant unilatéral, il faut consulter son gynécologue en urgence parce que ce n’est pas normal. “On prescrira une échographie mammaire, une mammographie ainsi qu’une IRM mammaire car un écoulement sanglant unilatéral peut être un signe de cancer du sein”, avertit le Dr Laetitia Gaujal, sénologue (médecin spécialisé dans l'étude du sein et le traitement de ses maladies).

Il y a d’autres types d’écoulements comme les écoulements lactescents, c’est-à-dire blancs qui sont souvent bilatéraux. Ils sont fréquents et souvent bénins, surtout lorsqu’ils surviennent à la suite d’un accouchement. La plupart sont inexpliqués et rentrent dans l’ordre spontanément. “Il faut néanmoins quand même aller chez son médecin pour faire un bilan à la recherche d’une cause : une tumeur bénigne du cerveau qui s’appelle un adénome hypophysaire ou encore la prise de certains médicaments. Une prise de sang pour mesurer l’hormone la prolactine est réalisée. Si tout est normal, les choses vont rentrer dans l’ordre spontanément, il n’y a pas de souci à se faire”, souligne la spécialiste.

Enfin, on constate parfois des écoulements jaunâtres ou marrons souvent bilatéraux qui sont liés à une dilatation des canaux dans le sein qui est sans gravité.

Source : Merci au Dr Laetitia Gaujal, praticien hospitalier en chirurgie gynécologique et sénologique au centre hospitalier de Saint-Denis et à l’Institut Curie
Les chiffres du cancer en France – e-cancer.fr
Premenstrual syndrome and alcohol consumption: a systematic review and meta-analysis, BMJ Open, 16 avril 2018
La rédaction vous recommande sur Amazon :