Le cannabis : un pas de plus vers les applications thérapeutiques

Le cannabis, drogue douce issue du chanvre, vient d'être autorisé pour soulager les douleurs de malades en fin de vie : une première étape vers des applications thérapeutiques qui pourraient bien se multiplier.
PUB

Le ministre délégué à la santé, Bernard Koucher, vient d'autoriser l'utilisation du cannabis dans le cadre d'une utilisation strictement thérapeutique. Il s'agit de soulager les douleurs de patients atteints de maladies incurables, comme la sclérose en plaque, le sida ou certains cancers. Les analgésiques classiques ne sont pas toujours efficaces dans ces cas là et le cannabis s'est avéré être une alternative possible.

Un cadre d'utilisation très précis

Pour éviter toute utilisation abusive, un protocole très strict devra être respecté: le médecin prescripteur devra faire une demande d'autorisation temporaire et nominative auprès de l'AFSSaPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) pour pouvoir obtenir des comprimés de Marinol®. Le principe actif de ce médicament, le tétrahydrocannabinol ou THC, est le même que celui contenu dans le cannabis.

PUB
PUB

Tout le Monde s'y met

L'Amérique et une partie de l'Europe ont déjà opté pour une utilisation thérapeutique du cannabis:

  • Aux Etats-Unis, le Marinol® a été introduit sur le marché en 1987 pour le traitement des nausées et des vomissements liés à la chimiothérapie du cancer. En 1992, il a été autorisé pour stimuler l'appétit et augmenter la prise de poids chez les malades atteints du sida.
  • Au Canada, ce sont des « cafés thérapeutiques » qui délivrent du cannabis sous forme de tisane ou de cigarettes à des malades en fin de vie.
  • Les Anglais, eux, étudient la possibilité d'un spray à base de cannabis.
  • En Suisse, une étude est en cours et teste l'utilisation du cannabis chez des patients atteints de sclérose en plaque. L'efficacité des extraits de cannabis pour la relaxation musculaire et contre la douleur de ces malades, a d'ores et déjà été mise en évidence.

L'Amérique et une partie de l'Europe ont déjà opté pour une utilisation thérapeutique du cannabis:

Publié le 28 Janvier 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles