Cancer du cerveau : le diagnostic par IRM

Publié le 24 Mai 2018 par La Rédaction E-Santé
Les tumeurs cérébrales peuvent être de plusieurs types et sont plus ou moins graves en fonction de leur histologie. L'examen le plus performant pour diagnostiquer un cancer du cerveau est l'imagerie par résonance magnétique (IRM)
PUB
© Istock

Quels sont les symptômes d'une tumeur au cerveau ?

PUB

Au début de leur évolution, les tumeurs cérébrales donnent peu ou pas de symptômes puis, en fonction de leur localisation, certains troubles neurologiques peuvent apparaitre : baisse de la vision, perte de motricité d'un membre, vertiges, difficultés à parler... Elles peuvent également provoquer des signes plus généraux tels que des maux de tête, surtout matinaux, et résistants aux traitements antalgiques simples ainsi que des crises d'épilepsie partielles ou généralisées. Enfin, une altération de l'état général est fréquente.

PUB

Comment faire le diagnostic d'une tumeur au cerveau ?

Face à des symptômes neurologiques ou à des maux de tête persistants, le meilleur examen à pratiquer est l'IRM cérébrale. Cette imagerie permet de visualiser des tumeurs de petite taille et de se faire une première idée de leur type histologique. Lorsque le médecin a un doute sur un cancer du cerveau, il peut demander à faire pratiquer l'IRM en urgence. On injecte alors un produit de contraste par voie intraveineuse, qui permet de mieux détecter les tumeurs. Cet examen est indolore, mais parfois assez angoissant, surtout chez les personnes souffrant de claustrophobie. Les résultats sont ensuite interprétés par le radiologue.