Cancer des ganglions lymphatiques : est-il grave ?

Publié le 08 Juillet 2018 par La Rédaction E-Santé
Les cancers des ganglions lymphatiques sont représentés par les lymphomes. Il en existe principalement 2 types : la maladie de Hodgkin et le lymphome malin non hodgkinien. Leurs pronostics sont différents, mais la guérison des lymphomes reste relativement fréquente.
PUB
© Istock

Comment traiter une maladie de Hodgkin ?

PUB

La maladie de Hodgkin est une atteinte d'une partie des lymphocytes. Elle est beaucoup plus rare que le lymphome non hodgkinien. Elle touche plus souvent l'adulte jeune, avec un pic vers l'âge de 35 ans. Elle se manifeste par une augmentation de volume persistante des ganglions situés au niveau du cou ou des aisselles, puis peut se diffuser à d'autres ganglions (médiastinaux, par exemple). La maladie de Hodgkin répond très bien à la chimiothérapie. Si elle est détectée suffisamment tôt, la guérison survient dans plus de 80% des cas.

PUB

Quel est le pronostic d'un lymphome malin non hodgkinien ?

Le lymphome malin non hodgkinien touche principalement l'enfant. Il correspond à une atteinte des ganglions lymphatiques, souvent profonds (médiastinaux ou abdominaux). Il peut se localiser également dans la sphère ORL, les ganglions périphériques, certains organes comme les testicules par exemple, ou encore la peau. Il provoque une grande fatigue, associée à un amaigrissement et parfois à une fièvre persistante. Son pronostic est moins bon que celui de la maladie de Hodgkin. Toutefois, la réponse à une polychimiothérapie précoce peut entraîner la guérison dans bon nombre de cas.

La rédaction vous recommande sur Amazon :