Cancer : 7 erreurs à ne plus faire avec vos aliments

Limiter notre risque de cancer en changeant notre alimentation peut sembler difficile. Mais certaines erreurs peuvent facilement être évitées. Voici les principaux écueils à éviter dans la cuisine.
© Adobe Stock

Activité physique, nutrition, tabagisme… Chaque année, on estime que 160 000 cancers pourraient être évités si les Françaises et les Français adoptaient une meilleure hygiène de vie.

Parmi les facteurs de risque les mieux identifiés, notre alimentation figure en bonne position. Mais il est parfois difficile de faire le tri entre les dangers avérés et ceux qui s'avèrent plus incertains.

Afin de mieux s'y retrouver, E-Santé vous résume les erreurs à ne plus commettre lorsque vous cuisinez ou préparez votre liste de courses.

Manger trop de viande rouge

Tartare, carpaccio, côte de bœuf… Les recettes mettant la viande rouge à l'honneur ne manquent pas en France. Mais ce terme est loin de se limiter au bœuf : ce terme abrite aussi les préparations à base de veau, porc, agneau, mouton, cheval ou chèvre. Qu'elles soient cuites ou crues.

Bien que cela déplaise aux amateurs de filet-mignon, mieux vaut limiter les séances de dégustation. Car la viande rouge est considérée comme un "cancérigène probable pour l'être humain" par l'agence de référence sur le sujet : le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) – rattaché à l'Organisation Mondiale de la Santé.

La forte teneur de ces produits en fer héminique est soupçonnée d'être à l'origine de ce lien : ce nutriment, en excès, favoriserait la production de radicaux libres et de molécules inflammatoires. Deux facteurs de risque de cancer bien connus.

La dose à ne pas dépasser : Selon le CIRC, il ne faudrait pas consommer plus de 500 grammes de viande rouge par semaine et alterner avec les viandes blanches, œufs, poissons. Au-delà de ce seuil, nous serions plus exposés au risque de cancer colorectal; cette consommation a aussi été associée aux cancers de la prostate ou du pancréas.

Vidéo : Viande rouge, mauvaise pour la santé ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.