Calendrier vaccinal : la vaccination va-t-elle rester obligatoire ?

© Istock

Peut-on maintenir la vaccination obligatoire en France ? Cette question est depuis toujours l’objet d’un débat très animé. Mais le 20 mars prochain, le Conseil constitutionnel devra officiellement en décider. Si la vaccination ne devient plus obligatoire, de grands bouleversements sont à redouter…

PUB

Vaccination obligatoire : une question prioritaire de constitutionnalité

L’obligation de faire vacciner ses enfants comme indiqué dans le calendrier vaccinal est-elle conforme à la Constitution française ? Cette question doit être tranchée le 20 mars 2015 par le Conseil constitutionnel. À l’origine, une plainte déposée par l’avocat de deux parents, Marc et Samia Larère, qui, après avoir refusé de faire vacciner leurs enfants ont été convoqués en octobre dernier devant le tribunal correctionnel d’Auxerre. Cette démarche contre les vaccins n’est pas un cas isolé. Les groupes anti-vaccinations sont depuis toujours très actifs.

PUB
PUB

Mais au fait, quels sont les vaccins obligatoires qui figurent dans notre calendrier vaccinal ?

En fait, il n’y a que le DTP (contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite) qui est obligatoire en France, tous les autres vaccins figurant dans le calendrier vaccinal étant recommandés. De nombreuses initiatives sont régulièrement entreprises afin de simplifier ce calendrier, très chargé pour les enfants dès leur plus jeune âge. Par exemple à partir de 2013, la primovaccination pour le DTP ne nécessite plus que deux injections au lieu de trois, le rappel à l’adolescence a été supprimé et chez l’adulte il n’est plus nécessaire de se faire vacciner tous les 10 ans, mais tous les 20 ans (sauf après 65 ans).

Sans la vaccination, de graves épidémies, de rougeole notamment, sont prévisibles. Rappelons que les vaccins permettent de protéger contre de nombreuses maladies potentiellement mortelles et qu’ils ont déjà permis d’éradiquer complètement des maladies. Quant aux effets indésirables des vaccins, après plusieurs décennies de recul, ils sont très rares et ne sont pas de nature à remettre en question les énormes bénéfices de la vaccination.

Publié le 11 Mars 2015 | Mis à jour le 11 Mars 2015
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : RTL, 10 mars 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés